Quand le projet de destruction du cimetière de Baqi et des mausolées des Saints Imams (as) a-t-il été décidé, quand a-t-il été mis en place et par qui ?

Rate this item
(0 votes)
Quand le projet de destruction du cimetière de Baqi et des mausolées des Saints Imams (as) a-t-il été décidé, quand a-t-il été mis en place et par qui ?

« L’histoire présente de façon très précise les déclarations d’Ibn Taymiyya, théoricien du wahhâbisme, dans son livre Minhaj as-Sunnah an-Nabawiyyah, vol 2 p 437, qui dit :

فالمشاهد المبنية على قبور الأنبياء و الصالحين من العامة و من أهل البيت كلها من البدع المحدثة المحرمة في دين الإسلام

« Les mausolées construit sur les tombes des prophètes, des croyants et des Ahl-ul-bayt (membres de la famille du prophète) sont des inventions interdites en islam, et une forme de polythéisme »

Les religieux chiites et sunnites, et de grandes personnalités sunnites comme Al-Dhahabi et Sobki, réagirent vivement à ces déclarations et accusèrent Ibn Taymiyya d’hypocrisie et de Zindīq qui est un terme islamique appliqué par les musulmans aux personnes considérées comme ayant des opinions ou des pratiques contraires aux dogmes de l'Islam, et il fut envoyé à la prison de Ghalhe Dameshgh où il décéda en 728 de l’hégire. Personne n’entendit plus parler d’Ibn Taymiyya excepté par son élève Ibn Qayyim al-Jawziyya, qui continua à défendre ses idées et écrivit dans son livre Zad al-Ma'ad, à la page 661 :

يجب هدم المشاهد التي بنيت على القبور التي اتخذت أوثانا و طواغيت تعبد من دون الله و لا يجوز إبقاؤها بعد القدرة على هدمها و إبطالها يوما واحدا، فإنها بمنزلة اللات و العزى أو أعظم شركا عندها.

« Il est obligatoire de détruire les mausolées construits sur les tombes des personnalités de

l’islam qui sont une forme d’idolâtrie et une adoration d’autre que Dieu. Garder ces mausolées quand on peut les détruire, même un jour, est un grand péché. Ces mausolées sont comme les temple d’Al Lat et d’Al-Uzza, et pire encore ».

Quant à savoir quand ce projet a été exécuté, il faut dire que ce fut à la deuxième période des Al-Saouds en Arabie saoudite et en Hedjaz.

En 1344 de l’hégire, un mufti wahhabite nommé Abdoullah ben Soliman ben Saoud, décédé en 1359, rassembla les ulémas de Médine et exigea d’eux par la force, des fatwas sur l’obligation de détruire les mausolées des saints Imams (as), déclarant :

« La prière de ces ignorants près des tombeaux de personnalités religieuses, est une forme de polythéisme et d’idolâtrie »

Les ulémas de Médine, se souvenant des assassinats des religieux lors de la prise de la Mecque et de Taëf, et des assassinats perpétrés à Karbala et à Najaf, émirent donc les fatwas sur l’obligation de détruire les mausolées des Imams (as) et des personnalités de l’histoire de l’islam, et interdirent de prier près de leurs tombes.

En 1344, ce projet fut mis à exécution et suscita de vives réactions dans les milieux chiites et sunnites.

Read 526 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir