Print this page

Le monde avant et après le dhouhour d’Imam Mahdi (a)

Rate this item
(0 votes)
Le monde avant et après le dhouhour d’Imam Mahdi (a)

*Le monde avant et après le dhouhour d’Imam Mahdi (a)*
*Shaykh Moukhtar Abbas, nuit du 4 Mouharram 1442, 23 août 2020*

Nous ne devons pas perdre espoir. Le monde est rempli d’injustice mais cela montre qu’Allah (swt) fera bientôt apparaître Imam Mahdi (a) pour instaurer la justice et la dignité humaine.

Aujourd’hui, si deux personnes sont chacun à l’autre bout du monde, cette séparation physique ne les sépare pas. Ils peuvent être très proches même s’ils sont éloignés physiquement.

Durant l’époque d’Imam Ali (a), il remporte la guerre de Jamal. Dans le Sermon n° 12 du Nahjoul Balagha, Imam Ali (a) raconte cela. Un compagnon d’Imam (a) lui dit : « J’aurais aimé que mon frère soit également là et soit témoin de votre victoire ! » Imam (a) lui demande : « Est-ce que ton frère nous aime ? » Le compagnon répond par l’affirmative. Imam (a) dit alors : « À ce moment, il est avec nous. C’est comme s’il était avec nous ici. C’est comme s’il était témoin de notre victoire. De plus, tous ceux qui ne sont pas encore là avec nous mais qui viendront plus tard, sont aussi avec nous dans cette victoire s’ils nous affectionnent. »

La distance physique et l’intemporalité ne nous empêchent pas d’être avec Imam Mahdi (a). Même si notre Imam réapparaîtra des millions d’années plus tard, nous serons avec notre Imam si notre cœur est avec lui.

Parfois, quand Imam Ali (a) faisait la guerre, son épée s’arrêtait ; il ne tuait pas certaines personnes car il savait qu’un croyant naîtra dans la lignée de ces kafirounes.

Une des raisons pour lesquelles le dhouhour d’Imam Mahdi (a) retarde est qu’il attend que les moemines qui viendront dans la lignée des kafirounes viennent au monde.

Parfois, nous sommes proches physiquement mais nos âmes ne sont pas unies. En réalité, nous ne sommes pas proches ; nous sommes distants.

Nous savons qu’Allah (swt) a envoyé Nabi Moussa (a) afin de redonner la liberté et la dignité aux Bani Israïl qui étaient opprimés par Fir’awn. Allah (swt) leur a donné le Tabout-e-Saqina, la boîte qui apporte la tranquillité.

Après le départ de Moussa (a), les gens se sont de nouveau détournés ; Allah (swt) a alors envoyé Nabi Samuel (a).
Les gens lui ont demandé de nommer un roi pour vaincre le cruel Jalout.
H. Samuel (a) a demandé à Allah (swt) de lui conseiller quelqu’un. Allah (swt) lui conseille Talout qui est fort physiquement et spirituellement. 

Dans le Qour’an, dans la Sourate Baqarah, verset 249, Allah swt parle de cela en ces termes : « Puis au moment de partir avec les troupes, Talout dit : « Voici: Allah va vous éprouver par une rivière : quiconque y boira ne sera plus des miens ; et quiconque n'y goûtera pas sera des miens ; passe pour celui qui y puisera un coup dans le creux de sa main. » Ils en burent, sauf un petit nombre d'entre eux. Puis, lorsqu'ils l'eurent traversée, lui et ceux des croyants qui l'accompagnaient, ils dirent : ‹Nous voilà sans force aujourd'hui contre Goliath et ses troupes! » Ceux qui étaient convaincus qu'ils auront à rencontrer Allah dirent : « Combien de fois une troupe peu nombreuse a, par la grâce d'Allah, vaincu une troupe très nombreuse ! Et Allah est avec les endurants. » »

Imam Mouhammad al-Baqir (a) dit qu’Imam Mahdi (a) suivra la même sounnah que Talout. Notre 5ème Imam (a) dit : « Ceux qui ont obéi à Talout étaient du nombre de 313. »

Selon les oulamas, cette rivière est représentée par ce monde.

L’armée de Jalout était nombreuse tandis que l’armée de Talout s’est considérablement réduite. Mais lorsqu’Allah (swt) veut apporter Son aide, vous pouvez être peu nombreux mais avoir la victoire. Et le meilleur exemple est l’événement de Karbala.

Read 613 times