TAWHID Sagesse sublime et Justice divine ,Extrait du livre du concevoir le monde, La vision de l’Islam (par Professeur Mortada Motahari)

Rate this item
(0 votes)
TAWHID Sagesse sublime et Justice divine ,Extrait du livre du concevoir le monde, La vision de l’Islam (par Professeur Mortada Motahari)

Sagesse sublime et Justice divine

Plusieurs questions posées à propos de la conception divine, se rattachent à la relation du monde à Dieu, comme celle de l’émergence ou de l'ancienneté du monde, ou bien le système et l'or, l'apparition des existants, ainsi que d'autres questions.

Je trouve qu'il est approprié d'aborder ici les questions  de la sagesse sublime et de la justice divine, qui sont des questions très proches.

La question de la sagesse divine sublime s'intéresse la sagesse prévalant dans le système de la création. Elle prouve que ce qui maîtrise le monde de l'existence est la science, les sentiments, la volonté le décret, mais aussi que le système existant est le meilleur et le plus approprié, qu'il ne peut y avoir de meilleur ou de plus approprié que celui-ci. Le monde existant est le monde le plus parfait possible.

Se posent alors plusieurs questions et objections dans ce domaine, qui discutent des phénomènes de la déficience, du mal, du lait ou de la vanité, manifestes dans ce monde. La sagesse divine exige que la perfection remplace la déficience, que le bien remplace le mal, que la beauté remplace la laideur et que l'utile remplace le vain. Ces calamités et ces malheurs, les phénomènes; de déficience et de laideur dans la création ou les protubérances dans les corps humain ou animal, sont opposés à la sagesse. La justice exige que le monde soit dépourvu d'injustice, de discrimination, de fléaux, de calamités, et même d'extinction et de néant, car le fait de retirer l’existence à un existant est de l'injustice. La justice du système nécessite que les existants soient dépourvus de déficiences, comme l’ignorance, l’impuissance, la faiblesse, la pauvreté, car ne pas  accorder à l'existant les conditions et les perfections de l'existence relève de l’injustice.

Si le système de l'existence était juste, pourquoi y a-t-il distinction au niveau de la couleur, de beauté et de santé ? Pourquoi certains existants ont-ils été créés sous la forme humaine et d’autres sous la forme de veaux, de scorpions ou de vers?  Pourquoi certains sont-ils diables et d'autres anges? 

 

 

Extrait du livre du concevoir le monde, La vision de l’Islam (par Professeur Mortada Motahari)
Read 801 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir