Discours prononcé le 22 mai 2020 par *l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique

Rate this item
(0 votes)
Discours prononcé le 22 mai 2020 par *l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique

Ce qui suit est le texte intégral du discours prononcé le 22 mai 2020 par *l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique* , à l'occasion de la Journée mondiale de Qods.

Au nom d'Allah, le tout Miséricordieux, le très Miséricordieux

Louanges à Allah, Seigneur des Mondes, et que les salutations de Dieu soient sur Muhammad, sa Lignée pure, ses compagnons élus et ceux qui les suivent jusqu'au Jour du Jugement dernier !

J'adresse mes salutations à tous les frères et sœurs dans le monde entier, et je les félicite à l’avance, à l’occasion de la fête bénie de l'Eid-ul-Fitr. Je prie également Dieu d'accepter leurs actes d’adoration pendant le mois béni du Ramadan, et je remercie le Créateur, le Très-Généreux, de nous avoir octroyé la bénédiction d'être présents et invités en ce mois du festin divin.

C’est aujourd'hui la Journée Qods, une journée fixée à l'initiative intelligente de l'Imam Khomeiny pour réunifier la voix des musulmans autours de la question de la ville sainte de Qods et du peuple opprimé de Palestine ; l'initiative qui a joué un rôle important pendant plusieurs décennies et qui, si Dieu le veut, continuera à le faire dans l'avenir. Les peuples ont bien accueilli la Journée de Qods et l'ont célébrée comme une obligation religieuse de brandir le drapeau de la libération de la Palestine. La politique principale des puissances arrogantes et du sionisme est de minimiser la question de la Palestine dans l'esprit des communautés musulmanes et de la pousser dans l'oubli. La responsabilité la plus urgente à cet égard, est de combattre cette trahison des mercenaires politiques et culturels de l'ennemi, à l’intérieur même des pays islamiques. La vérité est qu'un problème aussi important que la Palestine n'est pas une chose que la fierté, la confiance en soi et la vigilance croissante des nations musulmanes permettront de laisser sombrer dans l'oubli, même si les Américains et autres puissances dominatrices et leurs serviteurs régionaux utilisent tout leur argent et leur pouvoir pour atteindre cet objectif.

Tout d'abord, je voudrais souligner l'ampleur de la tragédie de l'occupation de la Palestine et de la formation de la tumeur cancéreuse du sionisme dans ce pays. Parmi les délits humains commis ces derniers temps, aucun délit n’est égal à ce délit en termes d’ampleur et de gravité. Occuper un pays, chasser en permanence ses habitants de leurs foyers et de leur patrie, et poursuivre cette oppression historique pendant des décennies, en recourant aux meurtres les plus horribles, au crime, à la destruction des terres agricoles et au génocide - constituent en fait, un nouveau record de férocité et de monstruosité de la part des êtres humains.

Les gouvernements occidentaux et leurs politiques sataniques sont la principale cause et les principaux responsables de cette tragédie. Le jour où les gouvernements vainqueurs de la Première Guerre mondiale ont découpé entre eux, la région de l'Asie occidentale - à savoir les territoires asiatiques ottomans - à la Conférence de Paris comme butin de guerre, ils ont plus que jamais ressenti le besoin d'un bastion sûr au cœur de cette région, afin de garantir la permanence de leur hégémonie. Des années plus tôt, les Britanniques avaient préparé le terrain par le biais de la Déclaration de Balfour, et avec l'aide de ploutocrates juifs, avaient mis sur pied la mauvaise innovation du sionisme pour jouer ce rôle.

A cette époque, des mesures pratiques étaient prises pour sa mise en œuvre. Depuis cette période, ils ont progressivement mis en place des exigences préalables, et finalement, après la Seconde Guerre mondiale, et en utilisant l'opportunité créée par l'ignorance et les problèmes des pays de la région, ils ont porté leur coup ultime et ont annoncé la création du régime sioniste illégal et de ce gouvernement sans peuple.

La cible principale était la nation palestinienne et la cible secondaire était toutes les autres nations de la région.

Un regard sur les événements qui suivirent dans la région, montre que l’objectif principal à court terme que les Occidentaux et les propriétaires d'entreprises juives poursuivaient en créant le régime sioniste, était de construire un bastion pour assurer leur présence et leur influence en Asie de l’ouest, et d’avoir un accès facile aux possibilités d'ingérence, d'oppression et de domination des pays et des gouvernements régionaux. Par conséquent, ils ont équipé ce régime illégal et usurpateur de divers types d'outils militaires et non militaires, et même d’armes atomiques, jusqu’à inclure dans leurs plans, la croissance de cette tumeur cancéreuse du Nil à l'Euphrate.

Malheureusement, après les premiers combats de résistance dont certains étaient très louables, la majorité des gouvernements arabes ont progressivement cédé et en particulier, après que les États-Unis ont pris en charge cette question, ils ont oublié leur responsabilité humaine, islamique et politique, ainsi que leur ferveur et leur fierté arabe, et ont même contribué aux objectifs de l'ennemi dans des espoirs illusoires. Camp David est un exemple clair de cette vérité historique amère.

Après de courageux sacrifices durant les premières années, les groupes de combattants ont été progressivement conduits dans la voie des négociations avec l'occupant et ses partisans. Ils ont abandonné la voie qui aurait pu conduire à la réalisation de l’idéal palestinien. Les négociations avec les États-Unis, d’autres gouvernements occidentaux et des instances internationales inutiles, ont été une expérience amère et infructueuse pour la Palestine. Tenir un rameau d'olivier au sein de l'Assemblée générale des Nations Unies n'a eu d'autre résultat que les accords préjudiciables d'Oslo, qui ont abouti au destin révélateur de Yasser Arafat.

L'avènement de la Révolution islamique en Iran, a ouvert un nouveau chapitre dans la lutte pour la cause de la Palestine. Les premières étapes - comme chasser les éléments sionistes qui considéraient l'Iran des Taghut (l’ancien régime) comme une de leurs bases sûres, remettre l'ambassade non officielle du régime sioniste au bureau de représentation palestinien et arrêter la circulation du pétrole - jusqu'aux autres grandes réalisations et activités politiques générales - ont provoqué l'émergence d'un « front de résistance » dans toute la région. L'espoir d’une résolution s'est épanoui dans les cœurs. L'émergence du front de résistance a posé au régime sioniste des problèmes croissants. Si Dieu le veut, le régime sioniste rencontrera encore plus de problèmes dans l'avenir. Cependant, les efforts des partisans de ce régime – à leur tête les États-Unis - ont augmenté en conséquence pour défendre les sionistes. L'émergence des forces fidèles, jeunes et dévouées du Hezbollah au Liban, et la formation de groupes motivés comme le Hamas et le Jihad islamique à l'intérieur des frontières palestiniennes, ont perturbé et inquiété non seulement les chefs de file sionistes mais aussi les États-Unis et d'autres puissances agressives occidentales. Après leur soutien à tous les niveaux au régime usurpateur, ils ont placé le recrutement d’alliés dans la région et à l'intérieur des communautés arabes, en tête de leur agenda. Aujourd'hui, le résultat de leur travail acharné est devant nos yeux, dans les actes et les paroles de certains dirigeants de gouvernements arabes et de certains activistes politiques et culturels perfides arabes.

Aujourd'hui, les deux fronts se livrent à diverses activités dans l'arène de la lutte. La différence est que le front de résistance avance grâce à une puissance et un espoir croissants, et continue à attirer des éléments de pouvoir croissants, tandis que le front de l'oppression, de la mécréance et de l'arrogance devient de plus en plus creux, désespéré et impuissant. Une manifestation claire de cette affirmation est que l'armée sioniste qui était autrefois considérée comme invincible et rapide comme l'éclair, et pouvait arrêter les grandes armées de deux pays en quelques jours, est actuellement obligée de battre en retraite et d'accepter la défaite face aux forces populaires au Liban et à Gaza.

Cependant, l'arène de la lutte est pleine de dangers et sujette à de nombreux changements, et nécessite une vigilance constante, et l'objectif de cette lutte est très important, décisif et vital. Toute négligence, tout laxisme et toute erreur dans les calculs essentiels entraîneront de graves dommages.

En fonction de ces faits, je voudrais offrir quelques conseils à tous ceux dont les cœurs sont attachés à la question de la Palestine :

1- La lutte pour libérer la Palestine est un djihad dans la voie de Dieu, une obligation et un idéal islamique. La victoire dans cette lutte est garantie car même si le combattant est tué, il atteindra « l'une des deux excellences » [la victoire ou le martyre (Coran, 9 : 52)]. En dehors de cela, la question de la Palestine est une question humaine. Chasser des millions d’êtres humains de leurs maisons, de leurs terres et de leur lieu de travail, en recourant aux meurtres et aux crimes, trouble la conscience de chacun et pousse au combat tous ceux qui ont de la détermination et du courage. Par conséquent, la réduire à une question purement palestinienne ou au mieux, à une question purement arabe, est une grave erreur.

Ceux qui considèrent les concessions de quelques éléments palestiniens ou de dirigeants de quelques pays arabes comme une autorisation pour contourner cette question islamique et humaine, commettent une grave erreur dans la compréhension de la problématique et sont peut-être coupables de trahison pour avoir déformé la vérité.

2- Le but de cette lutte est la libération de tout le territoire palestinien - du Nil à l'Euphrate - et le retour de tous les Palestiniens à leur patrie. Réduire cette lutte à la formation d'un gouvernement dans un coin de ce territoire - en particulier, de la manière humiliante mentionnée dans le discours de ces sionistes sans scrupules - n'est ni un signe de lutte pour la justice ni un signe de réalisme. La vérité est qu'aujourd'hui, des millions de Palestiniens ont atteint un niveau de réflexion, d'expérience et de confiance en soi qui leur permet de concentrer leurs efforts sur ce grand djihad et d'être certains de l'assistance divine et de la victoire ultime : « Et Allah soutient, certes, ceux qui soutiennent (Sa Religion). Allah est assurément Fort et Puissant » [Coran, 22 : 40]. Sans aucun doute, de nombreux musulmans à travers le monde leur apporteront leur soutien et compatirons avec eux, in-cha-Allah.

3 - Bien que l'utilisation de tout moyen licite et légitime sur le plan religieux, y compris le soutien mondial, soit autorisée dans cette lutte, il est absolument essentiel d'éviter de faire confiance aux gouvernements occidentaux et aux groupes internationaux qui en dépendent explicitement ou implicitement, et sont opposés à toute existence efficace de nature islamique. Ils n'ont aucun respect pour les droits de l'homme. Ils sont eux-mêmes à l’origine des pires dégâts et des pires crimes contre l’Ummah islamique. Quelle organisation mondiale ou quelle puissance criminelle est actuellement responsable des assassinats, des massacres, des déclenchements de guerre, des bombardements et des famines provoquées par l'homme, dans plusieurs pays islamiques et arabes ?

Aujourd'hui, le monde recense chaque victime du coronavirus à travers le monde, mais personne n'a demandé qui est responsable des centaines de milliers de martyrs, d’emprisonnés et de disparus dans les pays où les États-Unis et l'Europe ont déclenché le feu de la guerre. Qui est responsable de toutes les effusions de sang illégales en Afghanistan, au Yémen, en Libye, en Irak, en Syrie et dans d'autres pays ? Qui est responsable de tous ces crimes et de l'occupation, de la destruction et de l'oppression en Palestine ? Pourquoi personne ne compte les millions d'enfants, de femmes et d'hommes opprimés dans le monde de l'Islam ? Pourquoi personne ne présente ses condoléances pour le massacre des musulmans ? Pourquoi des millions de Palestiniens doivent-ils passer 70 ans loin de chez eux et en exil ? Et pourquoi Qods, la première Qiblah des musulmans, doit-elle être ainsi profanée ? Les soi-disant « Nations Unies » ne remplissent pas leur fonction et les soi-disant organisations des droits de l'homme sont mortes. Le slogan de « la défense des droits des femmes et des enfants » exclut les femmes et les enfants yéménites et palestiniens.

C’est l’état actuel des puissances occidentales oppressives et des instances mondiales dépendantes. Le déshonneur et l’infamie de certains gouvernements régionaux qui les suivent vont au-delà des mots.

Par conséquent, une société musulmane, fervente et croyante, doit compter sur elle-même et ses forces internes. Elle doit lever sa main avec puissance et franchir les obstacles en s'appuyant et en plaçant sa confiance en Allah.

4- Le point important qui ne doit pas être ignoré par l'élite politique et militaire du monde de l'Islam, est que la politique des États-Unis et des sionistes est de pousser les affrontements derrière les lignes du front de résistance. Mener des guerres civiles en Syrie, le blocus militaire et les tueries constantes au Yémen, les assassinats, la destruction et la formation de Daech en Irak, et d'autres mesures similaires dans certains autres pays de la région, sont autant de machinations pour détourner l'attention du front de la résistance et fournir des opportunités au régime sioniste. Certains politiciens musulmans ont sciemment et d'autres inconsciemment, contribué à ces complots de l'ennemi. La majorité des jeunes croyants dans le monde de l'Islam, demande et revendique sérieusement la prévention de ces. complots. Les jeunes de tous les pays islamiques, en particulier des pays arabes, doivent prêter attention à ce conseil de l'imam Khomeiny qui a dit : « Manifestez toute votre colère contre les États-Unis » et bien entendu, contre l'ennemi sioniste.

5- La normalisation de la présence du régime sioniste dans la région, est une des principales politiques des États-Unis. Certains gouvernements arabes de la région qui agissent comme les domestiques des États-Unis, ont préparé le terrain pour cette normalisation, en établissant des liens économiques et autres. Ces efforts sont complètement vains et stériles. Le régime sioniste est une excroissance sinistre et une pure nuisance pour cette région, et sera sans aucun doute déraciné et anéanti. La honte et le déshonneur tomberont sur ceux qui auront mis leurs installations au service de cette politique des pouvoirs arrogants. Pour justifier ce comportement honteux, certains prétendent que le régime sioniste est une réalité avec laquelle la région doit composer, oubliant la nécessité de combattre et d'anéantir les réalités sinistres et néfastes. Aujourd'hui, le coronavirus est une réalité et tous les hommes raisonnables s'accordent pour dire qu'il est nécessaire de le combattre. Sans aucun doute, le virus ancien du sionisme ne tardera pas désormais à disparaître et sera anéanti grâce à la détermination, la foi et la ferveur des jeunes.

6- Mon principal conseil est de poursuivre cette lutte, d’agencer une meilleure cohésion entre les organisations djihadistes et leur coopération, et d'élargir l'arène du djihad à l'intérieur des territoires palestiniens. Tout le monde doit aider la nation palestinienne dans ce djihad saint. Tout le monde doit aider les combattants palestiniens et les soutenir. Nous ferons fièrement tout ce qui est en notre pouvoir à cette fin. Un jour, nous sommes arrivés à la conclusion que le combattant palestinien avait la foi, la ferveur et le courage nécessaires et que son seul problème était qu'il n'avait pas d'armes entre les mains. Avec l'aide et l'assistance divines, nous avons planifié et le résultat a été que l'équilibre des pouvoirs a basculé en Palestine, et que Gaza peut aujourd'hui résister à l'agression de l'ennemi sioniste et le vaincre. Ce changement des équations dans les territoires occupés, rapprochera la question de Palestine des étapes finales. L'Autorité nationale palestinienne a une grande responsabilité dans ce domaine. On ne peut communiquer avec un ennemi sauvage que par la force et à partir d'une position de pouvoir, et heureusement, le terrain a été préparé pour que le peuple courageux et résistant de Palestine atteigne ce pouvoir. Aujourd'hui, la jeunesse palestinienne aspire à défendre sa dignité.

Le Hamas et le Jihad islamique en Palestine, et le Hezbollah au Liban, ont clarifié les choses pour tout le monde. Le monde n'a pas oublié et n'oubliera pas le jour où l'armée sioniste a franchi les frontières libanaises et a marché vers Beyrouth, et le jour où un assassin et un criminel nommé Ariel Sharon, a provoqué un bain de sang à Sabra et Chatila, et le monde n'a pas oublié et n'oubliez pas non plus le jour où la même armée pilonnée par le Hezbollah, n'eut d'autre choix que de se retirer des frontières du Liban et de quémander une trêve, après avoir subi de lourdes pertes et reconnu sa défaite. C’est cela avoir les mains pleines et avoir la position de pouvoir. Maintenant, peu importe que ce gouvernement européen qui devrait avoir éternellement honte d'avoir vendu des produits pour les armes chimiques au régime de Saddam Hussein, ait qualifié le Hezbollah « d’illégal ». L’illégal est le régime des États-Unis qui forme le Daech ou celui de ce gouvernement européen dont les produits chimiques ont causé la mort de milliers de personnes à Baneh en Iran et à Halabja en Irak.

7 - Le dernier mot est que la Palestine appartient aux Palestiniens et que par conséquent, elle doit être gérée comme ils le souhaitent. Un référendum - avec la participation de toutes les religions et ethnies palestiniennes - est ce que nous proposons depuis près de deux décennies, et constitue la seule solution qui devrait être présentée au problème de la Palestine dans le présent et dans l'avenir. Ce plan montre que les accusations d'antisémitisme que les Occidentaux répètent à maintes reprises, ne sont absolument pas fondées. D’après ce plan, les Palestiniens juifs, chrétiens et musulmans, détermineront ensemble le système politique de leur pays en participant à un référendum. Celui qui devra définitivement s'en aller est le régime sioniste, car le sionisme est une innovation insérée dans le judaïsme, totalement étrangère à cette religion.

Je voudrais clore ce discours en rendant hommage à la mémoire des martyrs de Qods, à la mémoire du cheikh Ahmed Yassine, de Fathi Shaqaqi, de Sayed Abbas al-Moussawi, du grand commandant musulman et du symbole inoubliable de la résistance, le martyr Soleimani et du grand combattant irakien, Abou Mahdi al-Mouhandis, et adresser mes salutations à l'âme du magnanime imam Khomeiny qui nous a ouvert la voie de la dignité et du djihad. Que Dieu accorde également Sa miséricorde à notre défunt frère, Hussein Sheikh-ul-Islam, qui a travaillé dur des années durant, sur ce chemin.



Avec mes salutations et que la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions vous accompagnent !

Read 196 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir