Bibi Zaynab (a) L'héroïne du Karbala

Rate this item
(0 votes)
Bibi Zaynab (a) L'héroïne du Karbala

Née la 5ème année après l'Hégire (AH), la sainte « Zayn ab » (La beauté de son père) a, dès son jeune âge, assisté aux difficultés et afflictions infligées à sa sainte maisonnée.
Elle vit son grand-père partir de ce monde temporaire et cette blessure n'avait pas cicatrisé que sa sainte mère, Sayyidah Fatemah (a) quitta elle aussi le monde d'ici-bas.

De façon incroyable, à chaque fois qu'elle subissait des épreuves, elle fit preuve d'une patience infinie, et ne se plaignit jamais, mais au contraire, elle se rapprocha de son Seigneur et transforma ces afflictions en armes qui renforcèrent sa foi.

Depuis sa tendre enfance, elle fut exposée à la fontaine de sagesse et de connaissance. L'Imam Ali (a) l'éduqua et elle rejoignit le cercle des plus grand savants, elle qui fut éduquée par des Infaillibles.
Elle profita de l'éducation de sa mère, Bibi Fatimah et des Hassanayn (a).

Lorsque son Père lui demanda de dire « deux » après avoir dit « un », elle s'exclama :
« Comment la langue qui a proclamé Un peut en évoquer d'autres ? »
Elle atteignit l'apogée du Tawhid durant sa petite enfance.

Peu de gens eurent la possibilité de s'éduquer autour d'Infaillibles depuis le début de leur vie jusqu'à la fin comme Sayyidah Zaynab. En effet, elle a accompagné l'Imam Houssayn (a), l'Imam Zayn al Abidin (a) et l'Imam Baqir (a) durant sa vie.
Elle eut le tawfiq de rencontrer 7 Infaillibles durant sa vie. Son saint grand-père, ses parents et les Imams du deuxième au cinquième (a).

Elle rapporta aussi des Hadith de ces saintes personnalités. Elle était l'épouse d'Abdoullah, le fils de Ja’far-e-Tayyar, avec qui elle émit la condition de ne jamais se séparer de son frère et de l'accompagner là où son frère irait.
Elle avait un cœur fort et brave.

Elle a sacrifié ses fils Awn et Mohammad dans la voie de l'Imamat, elle protégea l'Imam et l'Imamat lorsque cela était nécessaire. Elle prit soin des prisonniers innocents des Ahl-al-Bayt (a) à travers Koufa et Sham, elle donna des sermons éloquents qui exposèrent Yazid et son caractère.

Effectivement, après le martyre de l'Imam Houssayn (a), elle fut la suite du message de Ashoura et de la mission de son frère.

Malgré les insultes physiques, mentales et émotionnelles subies à la cour de Yazid, son éloquence ébranla la cour. Dans des circonstances normales, l'Homme perd le contrôle de ses émotions face à l'injustice et l'humiliation, mais la sainte dame démontra bravoure, calme et éloquence face à ses oppresseurs.

Elle transforma ses afflictions en beauté, ce qui, pour un esprit normalement intelligent, serait une épreuve difficile.

Elle était l'incarnation de la soumission à la volonté d’Allah (swt) et a propagé la valeur du Shahadat.

Son père fut assassiné dans le Mihrab, sa mère entre le mur et la porte, son frère l'Imam Hassan (a) fut empoisonné, son autre frère l'Imam Houssayn (a) fut assassiné sans pitié, tout ceci sans épargner les enfants Mohsin et Ali Asghar.

Pour elle, la mort digne avait plus de sens qu'une vie d'humiliation.

En résumé, elle condamna l'injustice et l'oppression infligée au petit-fils du Saint Prophète (s), mais elle convertit toute la détresse et l'inconfort de ses épreuves en beauté et élégance.

Pourquoi les humains endurent-ils des épreuves ?

Le succès dans la vie dépend de : la souffrance actuelle, la récompense après.

** Bien étudier maintenant et repousser l'amusement pour pouvoir s'amuser le reste de sa vie. Si je priorise les distractions maintenant (en n’étudiant pas ou en étudiant peu), je raterai ces distractions pour le reste de ma vie.

** Prendre le médicament avec un mauvais goût maintenant pour obtenir une meilleure santé demain !

** Les ralentisseurs sur la route sont une bénédiction pour que le conducteur ne s'endorme pas et ne perde pas son attention durant la conduite !

** Le monde ici-bas est pour semer (effort, dur labeur, douleur et épreuve) et l'au-delà est pour récolter et recevoir les résultats de nos efforts.

** Les douleurs du monde d'ici-bas sont comme la goutte, petite, fracturée, et l'au-delà est tel l'océan, entier, éternel.

** Ce monde est tel le franchissement d'un pont, le voyageur y exerce son énergie, mais son but est la destination au-delà du pont.

11ème Imam (a) : Chaque épreuve contient en elle une faveur d'Allah (swt).

7ème Imam (a) : Vous ne serez pas croyants, tant que vous ne considérez pas les épreuves comme des bénédictions et l'apaisement comme une affliction.

6ème Imam (a) : Quand Allah aime un peuple ou un individu, il l'éprouve continuellement, pour que dès qu'il nie le monde d'ici-bas et ses plaisirs, il est tel le médecin qui soumet son patient au régime.

5ème Imam (a) : Plus la foi d'un serviteur augmente, plus sa vie se durcit.

Il est dit que sans 3 choses, l'Homme serait arrogant et ne se soumettrait jamais : la pauvreté, la maladie et la mort.

Les épreuves sont pour équilibrer l'attitude, la fierté et l'arrogance.


L'Imam Ali (a) dit : Comment l'homme peut-il être arrogant alors qu'il commença par une goutte impure et finit cadavre, il ne peut subsister par lui-même et ne peut fuir la mort.

Ô homme ! Ne marche pas avec fierté car tu n'as pas la force de déchirer la terre ni atteindre la hauteur des montagnes. (17 : 37)

Les épreuves et les tribulations renforcent le cœur, et celui qui vit une vie aisée trouvera difficile de faire face aux épreuves de la vie. Nos jugements sont hâtifs et partiaux et ne sont pas toujours judicieux.

2 : 216 Il se peut que vous n’aimiez pas une chose qui est bonne pour vous et il se peut que vous aimiez quelque chose qui vous est nuisible.

Se battre sur un champ de bataille est apparemment repoussant, mais dans le processus, on révèle notre potentiel. Selon l'Imam Khoumeini (ar) : C'est dans l'épreuve que l'essence et la réalité de l'Homme sont révélés.

Notre connaissance, comparée à la connaissance absolue du Tout Puissant, est limitée (Sourate Qassas, 82-89).

L'incident de Hazrat Khizr et du Prophète Moïse est un exemple magnifique. Imaginez un scénario dans lequel les premières étapes n'étaient pas favorables, mais qui se termine par la découverte de pierres précieuses.

Source : Livre Labbayk Ya Husain écrit par Sœur Sajida Alidina (épouse de Shaykh Alidina)
Traduit par l’équipe Shia974 ✨

Read 18 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir