La visite pieuse à Fâtimah az- Zahrâ’(p)

Rate this item
(1 Vote)
La visite pieuse à Fâtimah az- Zahrâ’(p)
La visite de Dame Fâtimah-Zahra(P) à Médine. On a divergé sur l’endroit de sa tombe. Certains dirent qu’elle est enterrée dans la Rawdat, c’est-à-dire entre la tombe et la tribune. D’autres dirent qu’elle(p) fut enterrée dans sa maison. Un troisième groupe dit qu’elle fut enterrée dans un endroit inconnu au al-Baqî’ et ce que disent la plupart de nos compagnons, c’est qu’on la visite de la Rawdat. Et il est préférable de la visiter de ces trois endroits. Quand tu t’arrêtes près pour la ziyârat, dis :

Yâ mumtahanatu, amtahanaki AIlâhu, al-ladhî khalaqaki qabla an yakhluqaki, fa-wajadaki, limâ amtahanaki, sâbiratannn.

Ô l’éprouvée, Dieu qui t’a créée avant de t’avoir créée [sur terre], t’a éprouvée, et pour ce que tu as été éprouvée,

Il t’a trouvée patiente.

Wa za‘amnâ annâ laki awliyâ’u, wa musaddiqûna wa sâbirûna likulli mâ atânâ bihi abûki, sallâ-Ilâhu ‘alayhi wa âlihi, wa atâ bihi wasiyyuhu.

Nous alléguons que nous te sommes fidèles et [que nous sommes] croyants et patients pour tout ce que ton père nous a donné (que Dieu prie sur lui et sur sa famille) ainsi que son légataire.

Nas’aluki, in kunnânsaddaqnâki, illâ alhaqtinâ bi-tasdîqinâ lahumâ li-nubashshira anfusanâ, bi-annâ qad tahumâ bi-wilâyatiki.

Nous te demandons, si nous disons vrai, de nous poursuivre avec insistance par notre corroboration des deux [le prophète et l’Imam Ali] pour que nous nous annoncions à nous-mêmes que nous avons été purifiés par ton autorité.

Il est également recommandé de dire :

As-salâmu ‘alayki yâ binta rasûli-llâhi.

Que la paix soit sur toi, ô fille du Messager de Dieu !

As-salâmu ‘alayki yâ binta nabiyyi-llâhi.

Que la paix soit sur toi, ô fille du Prophète de Dieu !

As-salâmu ‘alayki yâ binta habîbi-llâhi.

Que la paix soit sur toi, ô fille du Bien-Aimé de Dieu !

As-salâmu ‘alayki yâ binta khalîli-llâhi.

Que la paix soit sur toi, ô fille de l’Ami intime de Dieu !

As-salamu ‘alayki yâ binta safiyyi-llâhi.

Que la paix soit sur toi, ô fille de l’Elu de Dieu !

As-salâmu ‘alayki yâ binta amîni-llâhi.

Que la paix soit sur toi, ô fille du Fidèle de Dieu !

As-salâmu ‘alayki yâ binta khayri khalqi-llâhi.

Que la paix soit sur toi, ô fille de la meilleure créature de Dieu !

As-salâmu ‘alayki yâ binta afdali anbiyâ’i-llâhi wa rusulihi wa malâ’ikatihi.

Que la paix soit sur toi, ô fille du meilleur des Prophètes, des Messagers et des Anges de Dieu !

As-salâmu ‘alayki yâ binta khayri-l-bariyyati.

Que la paix soit sur toi, ô fille de la meilleure créature terrestre de Dieu !

As-salâmu ‘alayki yâ sayyidata nisâ’i-l-‘âlamîna mina-l-awwalîna wa-l-âkhirîna.

Que la paix soit sur toi, ô Dame des femmes du monde, des premières aux dernières !

As-salâmu ‘alayki yâ zawjata waliyyi-llâhi wa khayri-l-khalqi ba‘da rasûli-llâhi.

Que la paix soit sur toi, ô épouse du Walî de Dieu, la meilleure des créatures après le Messager de Dieu !

As-salâmu ‘alayki yâ umma-l-Hasani wa-l-Husayni,     sayyiday

shabâbi ahli-l-jannati

Que la paix soit sur toi, ô mère d’al-Hassan et d’al-Hussein, les deux Maîtres de la jeunesse au Paradis !

As-salâmu ‘alayki ayyatuhâ as-siddîqatu ash-shahîdatu.

Que la paix soit sur toi, ô la Véridique, la Martyre!

As-salâmu ‘alayki ayyatuhâ ar-radiyyatu al-mardiyyatu.

Que la paix soit sur toi, ô la Satisfaite, la Comblée!

As-salâmu ‘alayki ayyatuhâ al-fâdilatu az-zakiyyatu.

Que la paix soit sur toi, ô la Vertueuse, l’intègre !

As-salâmu ‘alayki ayyatuhâ al-hawrâ’u al-insiyyatu.

Que la paix soit sur toi, ô la Hawrâ ’ humaine !

As-salâmu ‘alayki ayyatuhâ at-taqiyyatu an-naqiyyatu.

Que la paix soit sur toi, ô la Pieuse, la Pure !

As-salâmu ‘alayki ayyatuhâ al-muhaddi(a)thatu al-‘alîmatu.

Que la paix soit sur toi, ô celle qui tenait des propos (ou la Conversée [par l’Ange Gabriel] ), la Savante !

As-salâmu ‘alayki ayyatuhâ al- mazhlûmatu al-maghsûbatu.

Que la paix soit sur toi, ô l’Opprimée, la Spoliée!

As-salâmu ‘alayki ayyatuhâ-l-mudtahadatu al-maqhûratu.

Que la paix soit sur toi, ô la persécutée et la contrainte!

As-salâmu ‘alayki yâ Fâtimatu, bintu rasûli-llâhi, wa rahmatullâhi wa barakâtuhu.

Que la paix soit sur toi, ô Fatimah, fille du Messager de Dieu ainsi que la Miséricorde de Dieu et Sa Bénédiction!

Sallâ-Ilâhu ‘alayki wa ‘alâ rûhiki wa badaniki.

Que Dieu prie sur toi, sur ton esprit et sur ton corps !

Ashhadu annaki madayti ‘alâ bayyinatinn min rabbiki,

J’atteste que tu as trépassé dans la certitude de ton

Seigneur,

wa anna man sarraki fa-qad sarra rasûla-llâhi, sallâ-Ilâhu ‘alayhi wa âlihi,

que celui qui te ravit, ravit le Messager de Dieu (que

Dieu prie sur lui et sur sa famille), wa man jafâki fa-qad jafâ rasûla-llâhi, sallâ-Ilâhu ‘alayhi wa âlihi,

que celui qui te traite avec dureté, traite avec dureté le Messager de Dieu (que Dieu prie sur lui et sur sa famille),

wa man âdhâki fa-qad âdhâ rasûla-llâhi, sallâ-Ilâhu ‘alayhi wa

âlihi,

que celui qui te fait du mal, fait du mal au Messager de

Dieu (que Dieu prie sur lui et sur sa famille),

wa man wasalaki fa-qad wasala rasûla-llâhi, sallâ-Ilâhu ‘alayhi wa

âlihi,

que celui qui est en contact avec toi, est en contact avec le Messager de Dieu (que Dieu prie sur lui et sur sa famille),

wa man qata‘aki fa-qad qata‘a rasûla-llâhi, sallâ-Ilâhu ‘alayhi wa

âlihi,

que celui qui coupe le contact avec toi, coupe le contact avec le Messager de Dieu (que Dieu prie sur lui et sur sa

famille), li-annaki bid‘atunn minhu wa rûhuhu al-ladhî bayna janbayhi.

car tu es une partie de lui et [tu es] son esprit situé entre les deux flancs [le for intérieur].

Pour la suite, il y a deux versions, la première celle du Sheikh al-

Kafa‘amî, la seconde celle du Sheikh Abbas al-Qummî

[La première version:]

Ushhidu Allâha, wa rusulahu, wa malâ’ikatahu, annî râdinn ‘amman radayti ‘anhu,

Je prends à témoin Dieu, Son Messager et Ses Anges que

je suis satisfait de celui dont tu es satisfaite,

sâkhitunn ‘alâ man sakhitti ‘alayhi, mutabarrî’unn mim- man

tabarra’ti minhu,

en colère contre celui contre lequel tu es en colère, que

je désavoue celui que tu désavoues, muwâlinn li-man wâlayti mu‘â-dinn li-man ‘âdayti,

que je suis l’allié de celui avec qui tu t’es alliée, hostile à celui à qui tu es hostile, mubghidunn li-man abghadti, muhibbunn li-man ahbabti.

haineux contre celui que tu hais, aimable avec celui que

tu aimes.

Wa kafâ bi-llâhi shahîdann wa hasîbann wa jâziyann wa muthîbann.

Dieu suffit pour témoigner, faire les comptes, rétribuer, et récompenser.

Ensuite, prie sur le Prophète et les Imams pur(p).

Je dis : Nous avons évoqué à propos du troisième jour du mois du dernier Jamâdî une autre ziyârat (cf.Livre II p1OOO) pour elle(P). Les savants ont [également] rapporté pour elle(P) une longue ziyârat dont les paroles correspondent à cette ziyârat, que nous avons transmise de Sheikh, qui commencent par : « Que la paix soit sur toi, ô fille du Messager de Dieu ...» jusqu’à « entre les deux flancs ..» et qui divergent ensuite. Au lieu de «Je prends à témoin Dieu, ses Messagers et ses Anges... », elle est comme suit :

[La seconde version:]

Ushhidu Allâha wa malâ’i-katahu, annî waliyyunn li-man wâlâki, wa ‘aduwwunn li-man ‘âdâki, wa harbunn li-man hârabaki.

Je prends à témoin Dieu et Ses Anges que je suis l’ami de ton ami, l’ennemi de ton ennemi, hostile à celui qui t’est

hostile,

Anâ, yâ mawlâtî, biki wa bi- abîki wa ba‘liki wa-l-a’immatimin wuldiki mûqinunn, wa bi-wilâyatihim mu’minunn, wa li-tâ‘atihim multazimimn.

Moi, ô ma Maîtresse, j’ai foi en toi, en ton père, en ton époux et dans les Imams de ta descendance, je crois en leur tutorat (wilâyat) et je me plie à leur obéir.

Ashhadu anna ad-dîna dînu- hum, wa-l-hukma hukmuhum, wa hum qad ballaghû ‘ani- llâhi, ‘azza wa jalla, wa da‘û’ ilâ sabîli-llâhi bil-hikmati wa- l-maw‘izhati-l-hasanati.

J’atteste que la religion est la leur, le jugement le leur et qu’ils ont propagé [la Parole] de Dieu Tout-Puissant, ont appelé vers le Chemin de Dieu avec sagesse et bonne exhortation.

Lâ ta’khudhuhum, fî-llâhi, law-matu lâ’iminn, wa salawâtu- llâhi ‘alayki, wa ‘alâ abîki, wa ba‘liki, wa dhurriyyatiki, al-a’immati attâhirîna.

Le reproche de ceux qui reprochent ne les touche pas, en Dieu [s’en remettant à Dieu], que les Prières de Dieu soient sur toi, sur ton père, ton mari et sur les Imams de ta descendance pure.

Allâhumma, salli ‘alâ Muhammadinn wa ahli baytihi,

Mon Dieu, prie sur Mohammed et sur les gens de sa Maison,

wa salli ‘alâal-batûli, at-tâhirati, as-siddîqati, al-ma‘sûmati, attaqiyyati, an-naqiyyati, ar-ra-diyyati, al-mardiyyati, az-zakiy-yati, arrashîdati, al-mazhlû-mati, al-maqhûrati,

et prie sur l’immunisée [du Feu], l’immaculée, la véridique, l’infaillible, la pieuse, la pure, la satisfaite, la consentante, l’intègre, la bien guidée, l’opprimée, la contrainte,

al-maghsûbati haqqahâ, al-mamnû‘ati irthahâ, al-maksûrati dil‘ahâ, al-mazhlûmi ba‘luhâ, al-maqtûli waladuhâ,

sur celle qui a été privée de son droit, qui a vu son héritage interdit, qui a eu la côte cassée, dont le mari fut

opprimé et le fils tué,

Fâtimata binti rasûlika, wa bad‘ati lahmihi, wa samîmi qalbihi, wa fildhati kabdihi,

sur Fatimah, la fille de Ton Messager, le morceau de sa

chair, le fond de son coeur, une partie de son foie, wa-n-nukhbati minka lahu, wa-t-tuhfati khasasta bihâ wasiyyahu,

l’Elite que Tu as choisie pour lui [le Messager de Dieu(s)], le Trésor que Tu as réservé à son Légataire [l’imam Ali(P)],

wa habîbati-l-mustafâ, wa qarînati-l-murtadâ, wa sayyidati-n-

nisâ’i,

la bien-aimée d’al-Mustafa(s) [le Prophète(s)], et l’épouse

d’al- Murtada(P) [l’Imam Ali(P)], la Dame des femmes,

   wa mubashshirati-l-awliyâ’i, halîfati-l-wara‘i,            wa-z-zuhdi,   wa

tuffâhati-l-firdawsi, wa-l-khuldi,

annonçant (la bonne nouvelle) aux Elus de Dieu, l’alliée de la piété et de l’ascétisme, la pomme du Paradis et de

l’Eternité,

al-latî sharrafta mawlidahâ bi-nisâ’i-l-jannati, wa salalta minhâ

anwâra-l-a’immati,

que Tu as honorée à sa naissance par la présence des

femmes du Paradis, dont Tu as tiré les lumières des Imams, wa arkhayta dûnahâ hijâba-n-nubuwwati.

sur laquelle Tu as fait tomber le voile de la prophétie, [de sorte qu’elle nous est voilée par le voile de la prophétie].

Allâhumma, salli ‘alayhâ, salâtann tazîdu fî mahallihâ ‘indaka wa sharafihâ ladayka, wa manzilatihâ min ridâka, wa ballighhâ minnâ tahiyatann wa salâmann,

Notre Dieu, prie sur elle d’une prière qui augmente son degré auprès de Toi, son honneur chez Toi, son rang dans Ta Satisfaction, envoie- lui de notre part un salut et une

paix,

wa âtinâ min ladunka fî hubbihâ fadlann, wa ihsânann, wa rahmatann, wa ghufrânann, innaka dhû-l-‘afwi al-karîmi.

Donne-nous de Ta part, une faveur et un pardon pour [notre] amour pour elle, car Tu es le Maître du généreux Pardon.

 



يا مُمْتَحَنَةُ امْتَحَنَک اللَّهُ‏ الَّذى‏ خَلَقَک قَبْلَ اَنْ يخْلُقَک، فَوَجَدَک لِمَا امْتَحَنَک‏ صابِرَةً، وَزَعَمْنااَ نَّا لَک اَوْلِيآءُ وَمُصَدِّقُونَ، وَصابِرُونَ لِکلِّ ما اَتانا بِهِ اَبُوک، صَلَّى اللَّهُ‏عَلَيهِ وَ الِهِ وَاَتى‏ بِهِ وَصِيهُ، فَاِنَّا نَسْئَلُک اِنْ کنَّا صَدَّقْناک اِلاَّ اَ لْحَقْتِنا بِتَصْديقِنا لَهُما لِنُبَشِّرَ اَنْفُسَنا بِاَ نَّا قَدْ طَهُرْنا بِوَلايتِک.


اَلسَّلامُ عَلَيک يا بِنْتَ رَسُولِ اللَّهِ، اَلسَّلامُ عَلَيک يا بِنْتَ‏ نَبِىِّ اللَّهِ، اَلسَّلامُ عَلَيک يا بِنْتَ حَبيبِ اللَّهِ، اَلسَّلامُ عَلَيک يا بِنْتَ خَليلِ‏ اللَّهِ، اَلسَّلامُ عَلَيک يا بِنْتَ صَفِّىِ اللَّهِ، اَلسَّلامُ عَلَيک يا بِنْتَ اَمينِ اللَّهِ، اَلسَّلامُ عَلَيک يا بِنْتَ خَيرِ خَلْقِ اللَّهِ، اَلسَّلامُ عَلَيک يا بِنْتَ اَفْضَلِ‏ اَنْبِيآءِ اللَّهِ وَرُسُلِهِ وَمَلائِکتِهِ، اَلسَّلامُ عَلَيک يا بِنْتَ خَيرِ الْبَرِّيةِ، اَلسَّلامُ عَلَيک يا سِيدَةَ نِسآءِ الْعالَمينَ، مِنَ الْأَوَّلينَ وَالْأ خِرينَ، اَلسَّلامُ عَلَيک يا زَوْجَةَ وَلِىِّ اللَّهِ، وَخَيرِ الْخَلْقِ بَعْدَ رَسُولِ اللَّهِ، اَلسَّلامُ‏ عَلَيک يا اُمَّ الْحَسَنِ وَالْحُسَينِ، سَيدَىْ شَبابِ اَهْلِ الْجَنَّةِ، اَلسَّلامُ‏ عَلَيک اَيتُهَا الصِّدّيقَةُ الشَّهيدَةُ، اَلسَّلامُ عَلَيک اَيتُهَا الرَّضِيةُ الْمَرْضِيةُ، اَلسَّلامُ عَلَيک اَيتُهَا الْفاضِلَةُ الزَّکيةُ، اَلسَّلامُ‏ عَلَيک اَيتُهَا الْحَوْرآءُ الْأِنْسِيةُ، اَلسَّلامُ عَلَيک اَيتُهَا التَّقِيةُ النَّقِيةُ، اَلسَّلامُ عَلَيک اَيتُهَا الْمُحَدَّثَةُ الْعَليمَةُ، اَلسَّلامُ عَلَيک اَيتُهَا الْمَظْلُومَةُ الْمَغْصُوبَةُ، اَلسَّلامُ عَلَيک اَيتُهَا الْمُضْطَهَدَةُ الْمَقْهُورَةُ، اَلسَّلامُ عَلَيک‏ يا فاطِمَةُ بِنْتَ رَسُولِ اللَّهِ وَرَحْمَةُ اللَّهِ وَبَرَکاتُهُ، صَلَّى اللَّهُ عَلَيک‏ وَعَلى‏ رُوحِک وَبَدَنِک،

اَشْهَدُ اَنَّک مَضَيتِ عَلى‏ بَينَةٍ مِنْ رَبِّک، وَاَنَ‏ مَنْ سَرَّک فَقَدْ سَرَّ رَسُولَ اللَّهِ، صَلَّى اللَّهُ عَلَيهِ وَ الِهِ، وَمَنْ جَفاک فَقَدْ جَفا رَسُولَ‏اللَّهِ صَلَّى‏اللَّهُ عَلَيهِ وَ الِهِ، وَمَنْ آذاک فَقَدْ آذى‏ رَسُولَ اللَّهِ‏ صَلَّى اللَّهُ عَلَيهِ وَ الِهِ، وَمَنْ وَصَلَک فَقَدْ وَصَلَ رَسُولَ اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ‏ عَلَيهِ وَ الِهِ، وَمَنْ قَطَعَک فَقَدْ قَطَعَ رَسُولَ اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيهِ وَ الِهِ، لِأَنَّک بِضْعَةٌ مِنْهُ وَرُوحُهُ الَّذى‏بَينَ جَنْبَيهِ، اُشْهِدُ اللَّهَ وَرُسُلَهُ‏ وَمَلائِکتَهُ، اَ نّى‏ راضٍ عَمَّنْ رَضيتِ عَنْهُ، ساخِطٌ عَلى‏ مَنْ سَخِطْتِ‏ عَلَيهِ، مُتَبَرِّءٌ مِمَّنْ تَبَرَّئْتِ مِنْهُ، مُوالٍ لِمَنْ والَيتِ، مُعادٍ لِمَنْ عادَيتِ، مُبْغِضٌ‏ لِمَنْ اَبْغَضْتِ، مُحِبٌّ لِمَنْ اَحْبَبْتِ، وَکفى‏ بِاللَّهِ شَهيداً وَحَسيباً وَجازِياً وَمُثيباً
 

Je dis : Sheikh dit in at-Tahdhîb : Ce qui est rapporté comme faveurs pour la ziyârat pour elle(P) est plus que ce que l’on peut compter. Le savant al-Majlisî a rapporté du livre Misbâh al-Anwâr, d’az-Zahrâ’(P) qui dit : « Mon père m’a dit : «Dieu Tout-Puissant pardonne à celui qui prie sur toi et le fait se joindre à moi où que je me trouve au Paradis. » »

Read 92 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir