Le Dou'a Arafah, un trésor ; laissé par Imam Houssayn (a), 1er épisode, 1ère partie

Rate this item
(1 Vote)
Le Dou'a Arafah, un trésor ; laissé par Imam Houssayn (a), 1er épisode, 1ère partie
INTRODUCTION:
Le sujet de cette série est « *Apprendre la spiritualité d'Imam Houssayn (a)* » et nous allons nous concentrer sur le Dou'a Arafah. Mais avant de commencer, j'aimerais expliquer pourquoi nous avons choisi le Dou'a Arafah, quelle est sa relation avec le mois de Mouharram et en quoi cela nous aidera-t-il durant ces jours de deuil.
Il y a deux façons de regarder les événements qui ont eu lieu en Mouharram et en particulier les événements qui ont eu lieu à Ashoura. Il y a deux façons, deux modèles de raconter les événements.
 Dans une des narrations, nous nous concentrons sur les tragédies et le chagrin ainsi que le deuil sont dominants. Nous parlons de ce qui est arrivé à Imam Houssayn (a), à sa famille et à ses compagnons. Dans cette narrative, les acteurs principaux ne sont pas Imam Houssayn (a) et sa famille mais plutôt Oumar Ibn Sa'ad, Shimr etc. Imam Houssayn (a) et sa famille sont uniquement les victimes qui subissent ces souffrances inexplicables et extrêmement douloureuses et toute cette cruauté mais ce n'est pas une histoire de victoire. C'est une histoire de chagrin et de deuil.
Mais il y a une autre façon de regarder Ashoura qui considère Imam Houssayn (a) et sa famille comme les acteurs principaux de la narration. Nous ne regardons plus une défaite mais nous regardons une *victoire*. La tristesse et la tragédie ne sont pas les choses dominantes même s'il s'agit bien d'une tragédie. L'aspect tragique n'est pas celui qui domine, celui qui frappe. Nous connaissons très bien que les événements d'Ashoura n'étaient pas une défaite pour Imam Houssayn (a) et qu'il s'agissait même d'une victoire. Et il en est de même pour Imam Ali (a) qui, lorsqu'il a été frappé par l'épée d'Ibn Mouljim, a déclaré : « Par le Seigneur de la Ka'ba ?, j'ai réussi ! ». Notre premier Imam montre ainsi qu'il ne s'agit pas d'une défaite mais plutôt d'une victoire.
Ainsi, nous allons regarder Ashoura, non pas comme un événement triste et tragique, mais comme une victoire. Et nous allons présenter Imam Houssayn (a) comme l'acteur principal. Nous n'allons pas nous concentrer sur ce que l'armée ennemie a fait. Bien entendu, tous ces événements ont eu lieu et l'aspect tragique a toute sa place dans les événements de Karbala. Mais nous allons voir comment, en plein milieu de la bataille, alors qu'Imam Houssayn (a) a déjà perdu une grande partie de ses amis, lorsque sa fille appelle Imam Houssayn, ce dernier ne lui dit pas : « Ne vois-tu pas que nous sommes en plein milieu d'une guerre ? ». Non. Imam Houssayn (a) descend de son cheval et dit : « Qu'y a-t-il ma chérie ? Qu'y a-t-il ô lumière de mon cœur ❤️ ? ».
Les questions que nous nous posons sont les suivantes : D'où vient ce calme ? D'où vient l'immensité de cet amour et de cette tendresse ? *D'où vient cette capacité d'être aussi affectueux et calme malgré toute cette tragédie* ? Nous voulons comprendre comment se fait-il que le jour d'Ashoura, H. Habib Ibn Mazahir plaisante et fait des blagues lorsqu'il parle à d'autres compagnons ? Comment se fait-il que plus on avance dans la journée d'Ashoura, plus les tragédies augmentent et plus les visages des personnes faisant partie de l'armée d’Imam Houssayn (a) s'illuminent. Comment se fait-il que plus le jour avance et plus ses compagnons sont heureux et enthousiastes ? Comment se fait-il que Sayyidah Zaynab (a) dit : « Je n'ai rien vu que de la beauté » ? Qu'est-ce qui, dans l'événement d'Ashoura que nous relatons chaque année, est beau ? Est-ce que l'assassinat de Djanabé Ali Asghar est beau ? Est-ce que la Shahadah de Djanabé Ali Akbar est belle ? Dans la réalité, ce n'est pas le cas.
Aussi, nous devons rechercher la beauté ailleurs. La beauté réside dans ce qui se passait à l'intérieur de ces belles personnalités. *La beauté que Sayyidah Zaynab (a) parvient à voir malgré tous ces événements tragiques autour d'elle prend racine à l'intérieur d'elle.* Le calme que manifeste Imam Houssayn (a) pour être dans le moment présent et pour être disponible pour sa fille en plein milieu de la guerre et cette capacité qu'il a d'être affectueux et attentionné et prêt à l'écouter viennent de l'intérieur.
Beaucoup de dou’as pour vous tous de Karbala 
À suivre inshaAllah 
Source : https://youtu.be/hXmArf3uKXQ
Traduit par l’équipe Shia974 
Read 428 times