introduction de Hajj

Rate this item
(1 Vote)

Au nom de Dieu le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

“Appelle les hommes au pèlerinage…” (v.27, s. XXII Le Hajj)

Appel de Dieu, transmis par l’intermédiaire de Son Messager, adressé aux hommes (et femmes) de venir des quatre coins du monde pour effectuer ensemble le pèlerinage à la Maison de Dieu.

Emigration vers Dieu et Son Messager et rassemblement annuel qui demande cependant pour sa réalisation l’observance de certaines conditions, malgré son caractère obligatoire.

Tout d’abord, l’homme musulman doit avoir les “moyens” (matériels, physiques et même moraux), dont il devra dépenser en partie, pour effectuer le Hajj.

Ensuite, il doit se mettre en état de sacralisation en des endroits précis afin de pouvoir pénétrer dans la ville sainte de la Mecque. C’est-à-dire se dépouiller de tous les apparats de ce monde-ci pour ne se couvrir que de deux morceaux d’étoffe, évoquant le Jour du Jugement Dernier, avec une unique intention, celle d’effectuer le Hajj pour répondre à l’appel de Dieu: “Labbayka”, (me voici à Toi) et lui rendre un culte pur.

Alors il est invité à se rendre auprès de la Maison de Dieu, à se refugier comme une colombe dans ce lieu pur où la sécurité est assurée pour tous les hommes, les animaux, les plantes jusqu’aux pierres qui ne doivent pas être prises en dehors du Haram.

En obéissant à Dieu et en respectant Ses interdits, il est amené à ne plus se préoccuper de lui-même, de son corps, de son confort et de ses désirs, à ne plus perdre son temps dans de vaines discussions et dans des polémiques stériles.

Ecole de la patience, de l’endurance, de la piété en s’abstenant de faire des péchés, de la lutte contre soi-moi (le grand Jihad), de la maîtrise de soi

“Il a peu de valeur celui qui se rend à la maison de Dieu sans avoir en lui trois qualités: une crainte révérentielle de Dieu qui l’empêche de Lui désobéir, une maîtrise de soi qui réprime sa colère, une bienveillance envers ceux qui lui tiennent compagnie.” Imam mohamad al Bâquir(le petit fils de Imam Hussein) (p) in Mîzân al Hikmat vol2 p.272 tiré de Bihâr al anwâr vol.99/121

C’est que Dieu nous invite à Le connaître et à découvrir l’authenticité de l’Unicité:

"Evitez la souillure des idoles,

Evitez les paroles fausses,

Soyez de vrais croyants en Dieu,

en n’associant rien à Dieu… "

(v.31, s. XXII Le Hajj)

Reprenant ainsi l’admonition que Dieu avait faite au Père des Prophètes (p), le Prophète Ibrahim (p) quelques mille ans plus tôt:

"Nous avons établi pour Ibrahim l’emplacement de la Maison:

Ne m’associe rien;

Purifie ma maison pour ceux qui font le Tawaf

qui se tiennent debout, s’inclinent et se prosternent.”

(v.36, s. XXII Le Hajj)

"… Car celui qui associe à Dieu

se trouve comme s’il était tombé du ciel,

enlevé par un oiseau, emporté par le vent

vers un lieu très éloigné."

(v.31, s. XXII Le Hajj)

L’Imam Alî (p) le Prince des croyants dit dans La Voie de l’Eloquence:

“Ne voyez-vous donc pas que Dieu, dans sa Gloire, a mis à l’épreuve les premiers hommes depuis Adam (p) jusqu’aux derniers de ce monde par des pierres qui ne font pas de mal ni de bien, qui ne voient pas ni n’entendent.

Il en a fait Sa Maison Sacrée [qu’Il a édifiée pour les hommes].

Il l’a placée dans un endroit rocailleux, le plus difficile d’accès, le moins boueux des régions surélevées, au plus profond d’une vallée, entre des montagnes rudes au sable doux et aux sources pauvres en eau, coupé des autres localités, où ne peuvent y vivre les chameaux, ni les chevaux ni les troupeaux de vaches ou de moutons. Puis Il a ordonné à Adam (p) et à sa descendance de se tourner vers lui…” [Au moins cinq fois par jour, tous les Musulmans du monde entier se tournent vers le même centre et prient en une même langue..

(…) “Mais Dieu met ses serviteurs face à différentes sortes de difficultés. Il les incite à L’adorer par différentes sortes de combats. Il les met à l’épreuve au moyen de Ses Stratagèmes pour extirper de leurs coeurs leur orgueil et installer dans leurs âmes l’humilité, pour les rendre aptes à recevoir Sa Grâce et son Pardon en ouvrant grandes les portes et en aplanissant les causes.” ( L’Imam Ali (p) in Sermon 192 – sur la Kaabah sacrée)

Dieu a fait de cet endroit aride “la marque de leur soumission devant Sa Grandeur”. (Sermon 1 – sur le Hajj)

Ainsi le Hajj est là pour libérer les hommes de leur égoïsme, de leur âme faible et malveillante, pour les rattacher à la source de la Grandeur, de la Gloire, de la Puissance divine.

Il purifie les âmes en suscitant un repentir sincère, Il raffermit les volontés, unifie les frères, inonde les esprits de la lumière divine.

Le Hajj nous apprend à redécouvrir l’unicité de Dieu à travers Ses Manifestations multiples, et nous prépare à le vivre en nous proposant une méthode, un programme.

Nombreux sont les secrets du Hajj que les pèlerins sont invités à découvrir, en renouant avec les Traditions des Prophètes, celles du Prophète Ibrahîm (p), le Père des Prophètes et celles du Messager de Dieu, Le Bien-aimé de Dieu, Mohammed (s) qui ont honoré tous deux, cette terre bénie, ont détruit les idoles de toutes sortes, ont désavoué les incroyants et les associationnistes avant d’instaurer le culte d’un Dieu unique et qui ont tous deux offert leur fils en sacrifice à Dieu, preuve de leur soumission totale à la Volonté Divine.

Aux pèlerins de renouveler, chaque année, tous ensemble, sur les traces des Prophètes grandioses, le pacte divin [Ne suis-je pas Votre Seigneur?]

de déclarer, tous ensemble, leur croyance en un Dieu Unique:

“Louange à Dieu! Point de divinité autre que Dieu!

Point de divinité autre que Dieu! Uniquement Lui!

Point d’associé à Lui!

A Lui est la possession! A Lui est la louange!

Entre Ses mains le Bien et Il est Puissant sur toute chose!”,

et de proclamer, tous ensemble, leur désaveu des associationnistes:

[Proclamation de Dieu et de Son Messager,

adressée aux hommes le jour du Pèlerinage

que Dieu désavoue les associationnistes

ainsi que Son Messager.

(v.13, s.IV L’Immunité)

- en tournant, ensemble, sept fois autour de la Kaabah, semblables aux anges autour du Trône divin,

- en parcourant, ensemble, avec Agar, sept fois la distance entre Safâ et Marwa, à la recherche de l’eau,

- en proclamant, ensemble, leur désaveu des incroyants et des associationnistes actuels, sous forme de manifestations ou autres, comme l’ont fait le Messager de Dieu (s) en entrant victorieux dans La Mecque,

- en répétant, ensemble, après l’Imam Hussein (p) à Arafat, imprégnés de piété et d’humilité:

“Autre que Toi aurait-il une apparition que Tu n’aurais pas, de sorte qu’il soit, lui, ce qui Te fait apparaître? Quand as-Tu disparu pour que Tu aies besoin d’un indice qui Te signale? Aveugle est l’oeil qui ne Te voit pas alors que Tu es son Gardien…” (Invocation d’Arafat de l’Imam Hussein (p))

- en lapidant, ensemble, tous les démons qui nous écartent de Dieu et nous mettent à la merci de nos passions et des puissances sataniques et en demandant le pardon et la protection divine,

- en offrant, ensemble, un sacrifice en souvenir de la loyauté (al Ikhlâs) du Prophète Ibrahîm(p) envers Dieu et de la consécration de l’Unicité,

- en nous rappelant, ensemble, le combat inlassable mené par le Prophète (s) et ses difficultés rencontrées, pour libérer La Mecque de ses idoles et guider sa communauté au Paradis et en prenant conscience de ce que cela implique pour nous à l’heure actuelle.

Le pèlerinage à La Mecque est le centre des connaissances divines qui s’étendent à tous les aspects de la vie et a une portée socio-culturelle et politique.

Il est la concrétisation et la manifestation de l’ensemble des splendides vues de la vie des hommes et de la société se perfectionnant en ce monde-ci. Car le Hajj est un appel à l’échange et à la discussion des problèmes d’actualité des Musulmans du monde entier, ses rites sont les rites de la vie.

Il est un rendez-vous à un lieu et à un temps donnés, pour réaliser l’Unicité de Dieu et consolider l’unité des Musulmans dans un double mouvement de prise de conscience de la Grandeur, de la Force et de l’Omniscience (1) de Dieu face à la petitesse, la pauvreté, l’indigence et l’ignorance de l’homme, [Il n’y a point de force ni de puissance en dehors de Dieu] d’une part et d’autre part du refus des Musulmans de tout ce qui n’est pas Dieu, du désaveu des associationnistes modernes qui essayent de les diviser et de les éloigner de Dieu; double mouvement qui rapproche les Musulmans, les lie au Maître de la Maison, édifie une société éloignée des abjections matérielles et morales et engendre au sein de la Ummat musulmane, l’esprit de grandeur, de puissance et d’unité au sein de Dieu.

Le Hajj privé de l’esprit de l’Unicité, n’incluant pas le désaveu des associationnistes et l’unité des Musulmans et n’aboutissant pas à la disparition de l’incrédulité et de l’associationnisme n’est pas une commémoration (dhikr) de Dieu ni un repentir véritables. Il ne permet pas de recevoir ce que Dieu a réservé en ressources éternelles aux hommes dans cet acte d’adoration. Car le Hajj est comme une table qui profite à tous, un bienfait individuel et collectif

Aux Musulmans de bien connaître la réalité du Hajj et d’exploiter ses trésors au mieux au profit de la Ummat islamique.

En effet, le Hajj accompli selon les instructions de Dieu, peut guérir la Ummat islamique de tous ses maux. Le Messager de Dieu (s) disait: “Le Hajj éloigne la pauvreté”

L’Imam Ali (p) disait dans le premier sermon déjà cité:

“Ils réalisent des profits dans le commerce avec Ses Serviteurs et activent chez Lui l’échéance du Pardon”

L’Imam Jafar al-Sâdeq(le 6em descendant du prophete psl ) (p) évoquant les bienfaits du Hajj disait:

“Celui qui fait le Hajj et l’U‘mrat sont les hôtes de Dieu.

S’ils le sollicitent, Il les exauce,

S’ils L’appellent, Il leur répond,

S’ils Lui demandent la pitié, Il prend pitié d’eux,

S’ils se taisent, Il prend l’initiative de leur [donner].

En échange d’un dirham, ils en reçoivent un million.”

C’est pourquoi ayatollah Khâmini’î, et avant lui l`ayatolah Khomeini , insiste tant sur toutes les dimensions du Hajj:

“Le Hajj est la source d’où fusent la foi, la spiritualité et le bien, tous les ans jusqu’à l’éternité, qui répand ses bienfaits sur le monde de l’Islam et sur chaque Musulman afin que chacun et chaque communauté puissent en bénéficier à la mesure de sa capacité et de sa compétence Ayatollah Khâmini’î, 4 Dhû al Hujjat (23/4/1996)

Car le véritable Hajj conduit à la source de l’Amour divin.

(Introduction tirée du livre : Le Hajj, le pèlerinage de l’Islam, ses rites et ses invocations selon la tradition du Messager de Dieu(s) et de sa sainte famille(p) traduit et publié par les Editions B.A.A, mise en page par al-imane.com)

__________________________

 

(1) [Dieu a institué la Kaabah – Maison sacrée édifiée pour les hommes – le mois sacré, l’offrande, les guirlandes, afin que vous sachiez que Dieu connaît ce qui est dans les Cieux et ce qui est sur terre et que Dieu connaît toute chose] (v.97, s.V La Table servie)

 

 

 

Read 2402 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir