PRERECQUIS POUR POUVOIR INTERPRETER LE CORAN

Rate this item
(0 votes)
PRERECQUIS POUR POUVOIR INTERPRETER LE CORAN

Il faut faire très attention à l’interprétation des versets du Coran et dire voilà ce que veut dire Dieu.
Le rôle des savants est de dire nous on a compris le Coran comme ça. Ca peut être vrai, comme ça peut être faux.
Le tafsir du Coran a besoin de matière pour pouvoir le faire.
Quels sont ces ingrédients ?
La première chose à connaitre c’est la langue. Il doit avoir le minimum de prérequis pour maitriser la langue et pouvoir revenir vers les livres de tafsir ou dictionnaire pour trouver des mots qu’il ne connait pas.
La deuxième chose : le Coran n’a pas juste lister des points pour dire ca c’est halel ou pas. Le Coran est un miracle qui aborde de nombreux sujets. La personne qui veut interpréter le Coran doit avoir un minimum de culture générale sur l’histoire, l’histoire des Prophètes… (par exemple connaître un minimum l’histoire des gens de la caverne pour pouvoir interpréter les versets)
Le troisième point est que le Coran est un livre de lois. C’est vrai qu’il y a une cinquantaine de versets qui émettent des lois uniquement.
SI je suis une fatwa pour laquelle je suis convaincu après je lis un verset qui va à l’encontre de la fatwa que je suis.
Il y a 2 solutions. Il faut s’accrocher à la fatwa que je suis et essayer d’interpréter le verset comme la fatwa que je suis. On va arriver au point de dire soit la fatwa est juste et le Coran faux ou soit la fatwa est fausse et le Coran est juste.
Dans les 2 cas, c’est un gros problème. C’est un problème que les gens qui ont désavoué les prophètes as sont tombés. Les prophètes sont venus leur dire adorez Allah, notre Dieu Unique. Ils ont acquiescé que  les prophète as avaient raison car un dieu fait de pierres ou de bois ne pouvait rien créer mais ils sont restés sur leur position par orgueil, pour ne pas perdre leurs acquis, et ils ont eu peurs. Dans le Coran, ils ont dit on veut rester sur ce que nos ancêtres adoraient. Le Coran a répondu, même si vos ancêtres ne réfléchissez pas ? Dans notre cas, un musulman qui avait émit une fatwa peut s’être trompé.
Il faut comprendre donc les lois du Coran, savoir si ils étaient circonstancielles ou si elle s’adaptent à notre vie aujourd’hui aussi. Il faut être persuadé que la science moderne doit augmenter notre foi et non le contraire.
Le quatrième point est que : c’est la culture de la science. On ne fait pas le tafsir que des versets qui concernent les lois. Mais de nombreux versets concernent l’histoire ou la science. Certains versets parlent de médecine. On peut en faire l’interprétation sans rien connaître de la médecine. Bien sur on ne demande pas d’être médecin, mais d’avoir un minimum de culture dans les différentes sciences de manière à ne pas être complètement surpris ne lisant un verset sur un sujet donné. Sinon, si je ne comprend rien à la médecine, je ne l’interprète pas et je laisse ce soin à un autre. De même pour l’astronomie. De même des versets partant des mers, des vagues… Il faut avoir une idée de comment les choses marche. De même de l’environnement. Il faut connaître, la nature, les relations entre les hommes aussi, l’état et les hommes… Il faut donc avoir une bonne culture générale.
Le cinquième point est de connaitre les raisons de la descente du verset, son contexte. Par exemple, : que périsse les deux mains d’abou lahab. Il faut connaître qui il est ? c’est l’oncle du Prophète saws. Ce verset est descendu au début de l’islam. C’est donc un miracle car le Coran annonçait qu’il allait mourir incroyant et c’est ce qui est arrivé. Donc on doit savoir pourquoi ce verset est descendu sur qui et pourquoi. Il faut de même connaitre le contexte de la descente des hadiths. Par exemple, un hadith dit on a créé Adam as à l’image de Dieu. Si on comprend au premier degré, on va comprendre que Dieu ressemble aux hommes, ce qui est de l’incroyance. On peut dire que le rapporteur du hadith est faux ? non pas forcément. La solution est de connaître le contexte du hadith. Le contexte peut nous permettre d’interpréter d’une manière qu’on n’aurait pas pu interprété. Ce hadith a été évoqué à l’imam Reda as qui l’a expliqué. Il as dit que le Prophète saws marchait dans la rue accompagné de ses compagnons. Il saws vit 2 hommes entrain de se disputer et de s’insulter. L’un deux dit à l’autre que Dieu te rende hideux et qu’Il rende hideux tous ceux qui te ressemblent. Le Prophète saws dit à cet homme, comment tu insultes l’image de cet homme alors que Allah a créé Adam as à l’image de cet homme ? C’est comme si tu insultais le Prophète Adam as. LE fait de connaître le contexte du hadith nous permet de trouver une solution à un sens qu’on a du mal à interpréter.
Le sixième point est la sélection des mots de la phrase. On peut ne peut pas prendre la moitié d’une phrase. Par exemple, le verset qui dit : il n’y a de Dieu que Dieu. SI une personne prend juste la phrase il n’y a de Dieu, il dira que Dieu n’existe pas. On ne peut pas couper une partie d’un verset ou d’un hadith , il faut le prendre dans sa globalité. La sélection des versets ou des hadiths est très dangereux.

Le Coran n’est pas un livre de médecine, ni d’astronomie, ni de psychologie, ni d’histoire… Le Coran est une loi divine, une constitution pour la oumma islamique. Pourquoi il a alors parlé de médecine, de pluie, d’astronomie ??? Dieu a voulu motivé les gens pour demander la connaissance et la science ? Car celui qui apprend, va connaître son Créateur et son Seigneur.

Voilà les prérequis à avoir pour pouvoir interpréter le Coran.

Read 105 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

En présence de Saint Coran

Verset du jour
Verset du jour
AleEmran_Sourate_Verset_175إِنَّمَاذٰلِكُمُ الْشَّيْطٰنُ يُخَوّفُ أَوْلِياءَهُ فَلاَتَخَافُوهُمْ وَخَافُونِ إِن كُنتُم مُّوْء مِنًينSourate 3, verset 175 ➡️"Ce n'est que Satan qui (vous) effraie de ses partisans. Ne les…