15 Du mois Shawal est la mémoire de la Bataille d’Ouhoud à Médine

Rate this item
(0 votes)
15 Du mois Shawal est la mémoire de la Bataille d’Ouhoud à Médine

Ce mois nous rappel l`histoire du bataille d'Ouhoud au 15 shawal de 3e année Hijir à Médine, au cours de quel l'oncle du Messager d'Allah(p), Hamza fut martyrisé ainsi qu'environ soixante-dix Compagnons, en majorité des Ançâr, tombèrent en Martyrs. Le Prophète (Que la Bénédiction soit sur lui et sur sa Famille) lui-même fut blessé au front, et l'une de ses dents de devant fut cassée.

Hamza était l’un des notables de Qurayche. Il était l'un de ses combattants les plus courageux et les plus forts. Il était souvent désigné comme le lion d'Allah. Il a joué un rôle majeur dans la protection et la défense de l'appel à ses débuts, en particulier dans la bataille de Badr, mais il fut martyrisé dans la bataille d’Uhud à la suite de la conspiration de Hind, la femme d'Abu Sofiane, qui a tiré sa foi de son cadavre et l'a mangé, pour assouvir sa soif de vengeance de la mort de son père que Hamzah avait tué lors de la bataille de Badr.

Il a été pleuré par le Messager comme aucun autre martyr ne fut pleuré, et le Prophète(p) nous a invités à visiter sa tombe à chaque fois que nous arrivons à Médine(On voit la pluparts des pèlerins qui visitent les tombeaux des Martyres d'Uhud ayant des larmes aux yeux en souvenir de souffrance du Prophète(p),sa famille et ses compagnons, c'est très émouvant!).

Il est recommandé au pèlerin de visiter les martyrs de montagne Ouhoud  car il est attesté que le prophète (صلى الله عليه وآله و سلم) les a visités ainsi que sa fille bien aimée  Fathma Zahra(p), elle y alla chaque jeudi et pria pour les martyrs.

Le prophète (صلى الله عليه وآله و سلم) disait :

« Quiconque qui me rendre visite, mais ne visite pas mon oncle Hamza me persécute ».

Que Allah nous accord cette visite pieuse, Amine.

Nous disons à Hamza : « Que la paix soit sur toi, ô meilleur des martyrs. Que la paix soit sur toi, ô lion d'Allah et le lion de Son Prophète. Nous témoignons que tu as combattu pour Allah, le Tout Puissant et Glorieux, tu as donné de ta personne, désirant ce qui est auprès de Dieu (qu’Il soit Glorifié) tu as désiré les récompenses disponibles à travers Allah, le Très-Glorieux....Que la paix soit sur toi le jour où tu naquis, le jour où tu as été martyrisé, et le jour où tu ressusciteras.

*******************************

Dans une des lettres d’imam Ali à Muawya ibn Abisoufian, Il dit (lors de son Khalifat):

Koreiche voulut assassiner notre Prophète(p) et nous exterminer. Ils nous ont accablés de peines, nous ont fait voir de toutes les couleurs, privés de tout ce qui agrémentait la vie, nous ont fait vivre dans la peur, nous ont obligés à nous réfugier en des montagnes difficilement accessibles et ont allumé contre nous tous feux de guerre.

 Dieu voulut que nous fussions les défenseurs de sa Loi pour la protéger contre ses détracteurs. Le croyant combattait dans l’espoir d’une récompense à l’au-delà et le mécréant par solidarité tribale. Ceux de Koreiche qui avaient embrassé l’Islam n’eurent pas à subir notre sort, protégés qu’ils étaient par un pacte tribal ou le soutien d’une famille. Ils étaient à l’abri de tueries.

  Lorsque la bataille était en rage et que l’hésitation commençait à gagner les soldats, l’Envoyé de Dieu plaçait les membres de sa famille au front pour protéger ainsi ses fidèles compagnons contre la terreur des sabres et des lances.

  Ainsi furent tués Obeida Ibn Hareth lors de la bataille de Badr, Hamza son oncle,  pendant la bataille de Ohod, et Jaafar son cousin, dans celle de Mu’ta. Il m’est possible d’en citer d’autres ayant souhaité mourir lors de ces batailles comme eux mais la mort qui fauchait les autres les épargna.

…Quand Hamza est tombé en martyre, Le Messager de Dieu(p), l’a nommé Le Maitre des Martyre (Seyedu-Shuhada), lors de la prière de mort sur lui, Il(p) a dit 70x le Takbir, Allahu-Akbar au lieu de Takbir…

O, Muawya, Le Noble Prophète(P) est de nous et le menteur est de vous, Le lion de Dieu, Hamza est de nous et Abu-Soufian est de vous, Les deux maitres des jeunes de paradis    (Hassan et Hussein) sont de nous et les enfants tombés dans l’enfer sont de vous, la meilleur femme du paradis(Fatima-zahra) est de nous et la femme, la porteuse de bois,(femme d’Abu Lahab) est de vous

Ironie du sort ! On ose me comparer à celui qui n’a jamais mis le pied dans le champ de la guerre sainte, et n’a pas eu comme moi, un passé de guerrier aussi chargé de gloire, à moins qu’on ne prétende ce que j’ignore et que peut-être Dieu même ignore.

Que Dieu soit loué en toutes circonstances.

 Si tu persistes dans ton indiscipline et dans ton œuvre de division, bientôt tu les verras en face, te demandant des comptes. Ils ne te donneront pas la peine de venir à leur rencontre, ni par terre, ni par mer, ni par plaine ni dans les montagnes. Leur demande te mettra dans l’embarras et leur rencontre ne te sera point agréable. A bon entendeur, salut.

 

Read 94 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir