Comment s'est déroulée l'attaque de représailles de l'Iran contre Israël?

Rate this item
(0 votes)
Comment s'est déroulée l'attaque de représailles de l'Iran contre Israël?

Par Ivan Kesic

Dans une démonstration étonnante de ses prouesses militaires phénoménales, le Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI) a mené une opération militaire sans précédent en réponse à l'attaque terroriste du régime israélien contre le consulat iranien à Damas.

Les frappes de représailles sont intervenues après deux semaines de patience stratégique et de planification et d’exécution méticuleuses, tout simplement parfaites, prenant par surprise le régime sioniste et ses protecteurs occidentaux.

L'attaque israélienne contre la section consulaire iranienne à Damas a fait tomber en martyr le général de brigade Mohammad Reza Zahedi, un haut commandant de la force Qods du CGRI, son adjoint, le général Mohammad Hadi Haji Rahimi ainsi que cinq autres officiers militaires.

Après cette attaque abjecte qui a violé le droit international et les Conventions de Vienne, les dirigeants iraniens ont promis une « réponse décisive », en vertu de leur droit à la légitime défense.

« En réponse aux nombreux crimes du régime sioniste, notamment l'attaque contre la section consulaire de l'ambassade d'Iran à Damas et la mort en martyr d'un certain nombre de commandants et de conseillers militaires de notre pays en Syrie, la Force aérospatiale du CGRI a lancé des dizaines de missiles et de drones contre certaines cibles à l'intérieur des territoires occupés de la Palestine », a indiqué dimanche un communiqué du CGRI.

Et, le ministère iranien des Affaires étrangères n’a pas manqué de mettre sévèrement en garde dans un communiqué distinct contre d’éventuelles nouvelles attaques contre le territoire iranien.

Il est évident que ««l’Opération Promesse honnête» lancée peu avant minuit samedi et qui s’est poursuivie jusqu’aux petites heures du dimanche matin, a paralysé le régime sioniste.

Voici comment cela s’est déroulé, avec des cyberattaques suivies de frappes militaires.

Read 47 times