Les femmes exemplaire dans le Coran

Rate this item
(0 votes)
Les femmes exemplaire dans le Coran

Sayeda Fâtimah (Que la Paix de Dieu soit sur elle) est un modèle pour tout l’univers. Dans notre communauté, les femmes se plaignent car elles n’ont pas beaucoup de modèles qu’elles pourraient suivre. Un des rôles du mimbar(De la chaire)est de développer les exemples féminins pour que les parents puissent les utiliser pour éduquer leurs filles. De même, les frères peuvent enseigner à leurs sœurs et les maris à leurs épouses.

Il est important d’étudier la biographie des femmes importantes de l’histoire dans le Coran et la Sunna pour plusieurs raisons :

- L’histoire se répète et nous pourrions utiliser ces exemples dans nos propres vies.

- Ce sont des exemples pour nos filles et nos sœurs.

Le Saint-Coran nous donne de bons mais aussi de mauvais exemples. Parmi les bons exemples, nous avons ceux de Bibi Asîa, Bibi Maryam, Bibi Eve , la mère du Prophète Ishaq (Que la Paix de Dieu soit sur lui), la mère du Prophète Ismaïl (Que la Paix de Dieu soit sur lui) et la femme du Prophète Zakariya (Que la Paix de Dieu soit sur lui) Parmi les mauvais exemples qui se trouvent dans les versets 10 et suivants de la Sourate 66, Allah (Swt) nous parle des épouses des Prophètes Noé et Louth (Que la Paix de Dieu soit sur lui). Elles meurent (en tant que) infidèles même si elles sont les femmes de Prophètes d’Allah (Swt). 

Il est important de prendre exemple sur la vie de ces femmes qui ont marqué l’histoire et d’appliquer leurs enseignements dans nos vies. Même si elles ont vécu il y a longtemps, leurs exemples sont encore valables de nos jours.

La biographie de Bibi Asîa est remplie d’enseignements :

- La richesse ne peut pas acheter le bonheur. Bibi Asîa avait tout ce qu’elle désirait sur un plateau. C’était la femme la plus riche qui puisse avoir existé et pourtant, elle n’était pas heureuse. Il a fallu qu’elle rencontre Moussa (Que la Paix de Dieu soit sur lui) et croire en Seigneur de Moussa (Que la Paix de Dieu soit sur lui) pour se sentir heureuse et découvrir le bonheur éternel. L’histoire de Bibi Asîa nous montre que nous pouvons être nées dans la famille la plus riche mais il se peut que lorsque nous dormons, nous ne nous sentons pas épanouies parce que la religion est inexistante dans notre vie.

- Si je suis religieuse et que mon mari n’est pas religieux, cela ne veut pas dire que je dois devenir non-religieuse pour m’accorder à la vie de mon époux.

- Donnons aux bébés des autres autant d’amour qu’à nos propres enfants. Rappelons-nous que dès que Bibi Asîa a vu Moussa (Que la Paix de Dieu soit sur lui) sur le Nil, elle a dit "c’est la prunelle de mes yeux" et elle a décidé de le garder et de le protéger. Si nous traitons les enfants de notre communauté comme nos propres enfants, nous aurons une communauté forte.

La vie de Bibi Maryam (Que la Paix de Dieu soit sur elle) est un autre exemple. Ceux qui pensent que la vie d’aujourd’hui est une lutte devraient étudier de près la vie de Bibi Maryam (Que la Paix de Dieu soit sur elle)

Le meilleur modèle pour les femmes est celui de Sayeda Fâtimah Zahra (Que la Paix de Dieu soit sur elle) , La fille bien aimé du Prophète (Que la Paix de Dieu soit sur lui et sur sa famille). Pour mieux comprendre FATIMA, on peut analyser la Sourate al-Kawthar en particulier mais aussi des versets dans les sourates al-Insan(5-10), Al-Imran(61), al-Ahzab(33).

 

Read 72 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir