Ibrahim l’ami de Dieu, ابراهیم علیه السلام، خلیل الله

Rate this item
(0 votes)
Ibrahim l’ami de Dieu, ابراهیم علیه السلام، خلیل الله

L’effet de la bonne moralité :

*L’Imam Ja’far As’Sâdiq (paix sur lui) a dit :*
*« Une personne de bonne humeur et de bonne moralité aime l'amitié des bonnes personnes et est à l'abri de l'agression des mauvaises personnes méchantes. »*
*Source : Moustad’rakoul wassâ’il ,
T :8, P:449*                                                                      

*Ibrahim l’ami de Dieu*
ابراهیم علیه السلام، خلیل الله

*Il est rapporté d’Abi Jafar : « Un jour Ibrahim (Paix sur lui) sillonnait les contrées tout en méditant. Il passa à un endroit où il trouva un homme debout en train de prier. Il se dirigea en prière vers le ciel et il portait de la laine. Ibrahim (paix sur lui) s’étonna et s’arrêta pour attendre qu’il termine sa prière. Lorsqu’Ibrahim (Paix sur lui) constata qu’il prit beaucoup du temps en priant, il lui signifia par un geste de réduire sa prière, car il désirait lui parler. L’homme finît sa prière Ibrahim lui demanda : « Qui priez-vous ». L’homme répondit : « Celui qui t’a créé ainsi que moi ». Ibrahim lui dit : « Ta façon de prier m’a impressionnée, j’aimerai pour Dieu devenir ton frère. Où habitez-vous si je désire vous voir ou vous visiter ?*

*L’homme répondit : « Ma maison est située derrière la mer. » Il lui indiqua de loin, puis il dit : « Mais là où je prie et accomplie mes adorations est ici ». Ensuite, il poursuivit : « Si tu désires me trouver, c’est donc ici que tu peux me trouver in châ Allah. » 
L’homme demanda à Ibrahim (Paix sur lui) : « As-tu un désire ? » Ibrahim lui dit : « Tu demandes à Dieu et moi je réponds par amine pour ma demande ou le contraire ». 
Il demanda à Ibrahim quel est l’objet de sa demande , Ibrahim répondit : « Je veux implorer Dieu en faveur des croyants qui ont péché. » L’homme répondît par un non et Ibrahim lui demanda : « Pourquoi?». Il dit : « C’est parce que j’ai imploré Dieu durant trois ans, pour une demande, mais jusqu’alors je n’ai pas été exaucé.*

*J’ai honte de demander à nouveau alors que je n’ai pas été encore exaucé. » 
Ibrahim : « Qu’est-ce que tu as demandé ? » L’homme dît : « J’étais un jour en train de prier, soudain, un jeune homme très pieux passa devant moi, la lumière brillée sur ses flancs, un (loup) le suivait de derrière et il conduisait un troupeau de bœufs et de chèvres. J’étais étonné de ce que j’avais vu et je lui avais demandé : « À qui appartenait les bœufs et chèvres. » Il me répondit* *« À moi ! ». Et je lui demandai : « Qui es-tu ? » Il me dit : « Je suis Ismaël le fils de Ibrahim l’ami de Dieu. »*

*A cet instant-là, je demandai qu’il me montre son ami. Ibrahim lui répondit : « Je suis l’ami du Miséricordieux, et celui-là est mon fils. » L’homme dît : « Merci à Dieu le seigneur du monde qui a répondu à ma demande. » L’homme baissa le front d’Ibrahim puis l’embrassa et dit : « Maintenant oui, tu peux demander le seigneur et moi je répondrais par amine pour ta demande. » 
Ibrahim demanda alors pour tous les croyants et croyantes jusqu’au jour dernier, le pardon et la satisfaction de Dieu sur eux. L’homme répondait par amine pour toutes ces demandes.*

*L’imam Jafar as-Sadeq nous dit : « La demande d’Ibrahim pour les fautifs croyants et croyantes concerne aussi nos partisans. »*
Read 671 times