Le monde ici-bas et au-delà

Rate this item
(0 votes)
Le monde ici-bas et au-delà
Le monde ici-bas et au-delà
Il a été rapporté dans la narration que "Dhul-Qarnayn" était fils unique de sa mère, et que comme nous le savons tous, il parcourait la terre de l'est à l'ouest, et que quand il est arrivé à Babylone il tomba gravement malade, et il sentit sa mort s'approcher, et il ne pensa alors qu'au chagrin qui affligerait sa mère s'il mourait. Il lui envoya un grand bélier et une lettre, et lui écrivit dans la lettre :

Mère, ce monde a des termes écrits et des âges connus, donc Quand la nouvelle de ma mort te parviendra, abattez ce bélier, puis faites-le cuire et faites-en de la nourriture, puis inviter tout le monde sauf celui qui a perdu un être cher !

Quand la nouvelle de sa mort lui parvint, elle se mit à exécuter sa volonté, alors elle a fait du bélier comme il l'avait demandé, et elle appela les gens comme il l'avait recommandé, mais elle fut surprise que personne ne vienne manger sa nourriture, là elle a compris qu'il n'y avait personne qui n'avait perdu un être cher, alors elle comprit le sens de la lettre de son fils et cette dernière volonté, et elle dit : Dieu aie pitié de toi fils, tu as été un prédicateur pour moi mort comme tu l'étais dans ta vie.

Les malheurs arrivent toujours, car ce monde n'est pas une maison de rencontre mais plutôt une maison de perte, et ce n'est pas une maison de résidence mais une gare de transit, et la mort n'est pas contre la vie mais en fait partie !
Nous pleurons parce que nous sommes humains, nous nous réjouissons parce que nous aimons, nous nous brisons parce que nous sommes des personnes et nous nous affaiblissons parce que nous nous appuyons davantage sur nos proches.

Tant qu'il y aura des écoles et des universités, il y aurait des échecs et des réussites

Tant qu'il y aura des magasins, des marchés et des entreprises, il y aura des profits et des pertes

Nous construisons de nouveaux hôpitaux parce que les maladies restent

Et on creuse des tombes tous les jours car la mort ne s'arrête pas
#âme_et sentiments
C'est le monde, un mélange de tout, de bien et de mal, de vie et de mort, de guerre et de paix, de justice et d'injustice, de santé et de maladie, de mariage et de divorce, de rencontre et de séparation ! C'était comme ça avant nous et c'est comme ça que ça restera après nous. Nous devons être rationnels et le vivre tel qu'il est, et nous devons remercier Dieu pour la santé et nous comporter avec lui s'il veut accomplir son destin !
 
  *-Nous avons vu l'apparence du monde avec les yeux de notre tête, mais nous n'en avons pas vu l'intérieur avec les yeux de notre cœur. Celui qui ne voit pas l'intérieur du monde ne peut pas non plus voir ALLĀH ﷻ avec son cœur.*
 
*-Celui qui ne voit pas le monde intérieur ne peut voir l'Imam de son temps...*
 *Les gens du temps des Imams (as) voyaient l'Imam (as) avec leurs yeux (physiques), mais parce qu'ils ne voyaient pas l'intérieur (le caché) du monde avec les yeux de leur cœur, en réalité, ils ne voyaient pas leur Imam (as) et ne respectaient pas son droit.*

 *-Nous devons essayer de voir l'intérieur du monde afin que nous puissions accéder au bataillon de notre Noble Imam (ajtfs) et faire un peu pour son droit.*.        
 
Il fut dit au prophète Joseph fils de Jacob, que la paix soit sur eux, pendant qu'il était en prison :
« * En effet, nous vous considérons comme l'un des faiseurs de bien. »
La même phrase lui fut dite alors qu'il était sur les trésors d'Egypte( Grand ministre du pharaon) :
« * En effet, nous vous considérons comme l'un des faiseurs de bien. »
En effet là bonté n'est pas changé par les calamités ou les positions. La charité est innée chez l'homme.
Soyez bon non pas pour montrer au autres (mais parce que Dieu aime ceux qui font le bien)
 
Read 579 times