A propos du "Vouloir" (Mashî'at) de Dieu (5)

Rate this item
(0 votes)
A propos du "Vouloir" (Mashî'at) de Dieu (5)
Poursuite du commentaire de l'imam al-Khomeynî(qs) sur le propos rapporté, selon sa chaîne de transmission, d'Ahmed fils de Mohammed fils d'Abû Nasr, d'Abû al-Hassan ar-Ridâ(p) sur le Vouloir Divin.
Le propos rapporté de l’Imam ar-Ridâ(p) [que nous avons cité dans la revue Lumières Spirituelles No84] fait allusion avec clarté aux deux questions de la contrainte (al-jaber) et de la procuration (ou le plein pouvoir (at-tafwîd)).
Et la méthode juste est l’ordre entre les deux ordres, la demeure entre les deux demeures, s’accordant à la voie des gens de la connaissance (gnostique) et des détenteurs des cœurs.
Parce qu’elle affirme le vouloir et la force pour le serviteur [la créature, le créé] en même temps qu’elle les rend Vouloir de Dieu (qu’Il soit Glorifié) en disant :
Ô Ibn Adam !  Par Mon Vouloir,
tu es celui qui veut pour lui-même ce qu'il veut !
Par Ma Force,
tu accomplis Mes Obligations !
Et par Mon Bienfait,
tu as la force de Me désobéir ! »(1)
Ainsi, ne sont pas niés de toi (de l’être humain) les actes, les attributs et les existants de façon absolue, de même, que toutes ces choses ne te (lui) sont pas attestées de façon absolue.
Tu (Il) as (a) voulu et ton (son) vouloir a disparu en Moi (Lui-Dieu).
Ton (Son) vouloir est une apparence de Mon (Son) Vouloir.
Et ta (sa) détermination est une apparence de Ma (Sa) Détermination.
Tu te (Il se) lèves (lève) par ta (sa)force pour M’(Lui) obéir et Me (Lui) désobéir,
en sachant que ta (sa) force et ta (sa) puissance sont une apparence de Ma (Sa) Puissance et de Ma (Sa) Force.
(Imam al-Khomeynî, Hadith 35 in 40 Hadîthann p661 aux Ed.Dâr at-Ta‘âruf-Liban)
 (1)Usûl al-Kâfî, vol.1, Kitâb at-TawhîdBâb48 al-Mashî'at wa-l-irâdat p202  H6
 
 
Explications de "A propos du Vouloir de Dieu " (5)
En parlant du Vouloir divin, deux questions auxquelles toute l’humanité a été confrontée à travers les temps, sont obligatoirement abordées : celle de la « contrainte » (al-jaber) (c’est-à-dire, l’homme est-il obligé de faire ce qu’il fait, comme une sorte de fatalité ou peut-il choisir de le faire ou pas ?) et celle de la « procuration » (ou « le plein pouvoir » at-tafwîd) (c’est-à-dire Dieu Tout-Puissant aurait laissé Ses créatures se débrouiller sur terre et elles décideraient toutes seules ce qu’elles font sans aucun rapport avec le Vouloir divin ?).
La position de l’école d’Ahl al-Beit(p) sur ces deux questions est que « l’ordre est entre les deux ordres ». Non pas qu’il s’agit de trouver un juste milieu entre les deux ordres avec un peu de contrainte et un peu de libre arbitre ! Non ! La réponse est loin de cela, dans une approche unicitaire de la question.
Le propos rapporté d’Abû-l-Hassan ar-Ridâ(p) éclaircit cet ordre :
-Il ne nie pas, de façon absolue le vouloir et la force pour le créé (l’être humain). C’est lui qui décide ce qu’il fait et a les moyens de faire ce qu’il a décidé.
-En même temps, ce que fait l’être humain ne sort pas du Vouloir divin, c’est-à-dire, il ne nie pas de façon absolue le Vouloir divin. C’est Dieu qui lui a donné les moyens d’agir ainsi.
L’imam al-Khomeynî(qs) ajoute à cela : le vouloir et la force du créé (de l’être humain) disparaissent dans le Vouloir divin.
En se plaçant du point de vue de l’Unicité, c’est-à-dire en se tournant vers l’Unicité, la multiplicité des actes des créatures disparaît, et n’apparaît que le Vouloir divin le Tout-Puissant.
En se plaçant du point de vue de la multiplicité, c’est-à-dire en tournant le regard vers la création, les actes des êtres humains sont produits par eux avec les moyens de le faire. Cependant, ils ne sont pas pour autant coupés du Vouloir divin.
Au contraire, ils en sont Son apparence.
Le vouloir du créé (de l’être humain) est une apparence du Vouloir divin et la détermination du créé (de l’être humain) est une apparence de la Détermination divine.
Ainsi, quand l’être humain se lève par sa force pour obéir à Dieu ou Lui désobéir, cette force et cette puissance sont en même temps une apparence de la Puissance et de la Force divines.
Dieu a voulu que l’être humain puisse choisir entre Lui obéir ou Lui désobéir. En même temps, Il lui a donné les moyens de le faire. Car que signifierait de vouloir désobéir à Dieu et ne pas avoir les moyens, la force de le faire ?
www.lumieres-spirituelles.net N°86 - Dhû al-Qa‘adehDhû al-Hujjah 1438 - Août-Septembre 2017
Read 1070 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir