À l'occasion du martyre de Fatima fille du Prophète sawas, le 3 Jamadiol-Akhar , Le Discour de Dame Fatima Zahra aux femmes musulmanes de Medine

Rate this item
(0 votes)
À l'occasion du martyre de Fatima fille du Prophète sawas, le 3 Jamadiol-Akhar , Le Discour de Dame Fatima Zahra aux femmes musulmanes de Medine
À l'occasion du martyre de Fatima fille du Prophète sawas, le 3 Jamadiol-Akhar 
 Le Discour de Dame Fatima Zahra aux femmes musulmanes de Medine
 
 Lorsque Fatima (as) tomba malade, les femmes musulmanes vinrent lui rendre visite. Elles lui demandèrent : « Comment vas-tu, fille du Messager d'Allah? »

Elle dit: « Par Allah, je suis devenue contrariée par votre monde, et détestant vos hommes. Je les ai rejetés après les avoir éprouvés, et les a haïs après les avoir examinés.

Ainsi, loin de moi les hommes qui jouent après le sérieux, frappant les roches tendres, le relâchement des lances, la folie des jugements, et la déviation des passions ! « Comme est mauvais, certes, ce que leurs âmes ont préparé pour eux-mêmes, de sorte qu’ils ont encouru le courroux d’Allah, et c’est dans le supplice qu’ils éterniseront. »

(Coran, 5:80).

Certainement, je les ai ceint dans leur étau, les ai accablés par sa charge, et ai mené une incursion contre eux. Ainsi, que les gens injustes soient tués, maudits, et damnés.

Malheur à eux! Vers quoi ont-ils déplacé la position de la Mission, les bases de la Prophétie et la place de la descente de Gabriel, qui est conscient de la vie et des affaires de la Religion? Ce fut la grande perte.

Qu'est-ce qu'ils réfutent d'Aboul Hassan (Ali) ? Oui, ils ont réfuté les coups de son épée, sa négligence envers sa propre mort, ses attaques meurtrières, et sa colère pour l'amour d'Allah.

Par Allah, s’ils se détournaient du pouvoir, que le Prophète lui avait remis (à l'Imam Ali), il le saisirait avec douceur et le manipulerait sans dommage ou inquiétude.

Il les conduirait à une source fraîche qui coule et qui les remplirai à satiété, alors que lui-même ne profiterait que du nécessaire pour briser sa soif et sa faim aiguës. S'ils le faisaient, il leur serait accordés les bénédictions du Ciel et de la Terre [1] et ils seraient récompensés par Allah selon leurs actes.

[1] Son discours signifie: (S’ils avaient laissé l'Imam Ali être le calife, comme le Prophète avait ordonné, il règnerait avec justice et équité. Il ne leur imposer jamais plus que leurs capacités, il les ferait vivre dans le luxe et l'aisance et lui-même vivrait dans l'ascétisme).

Vous verrez ! Tant que vous vivez, le temps vous montrera des choses stupéfiantes ! J'aimerais bien savoir quelles preuves ils ont invoquées, à quel refuge ils ont eu recours, et à quel lien ils s'accrochent, et sur la descendance de qui ils ont empiété et se sont opposés !

Le Mal est en effet le patron, et le mal est en effet l'associé, et le mal est la rétribution pour les injustes! Par Allah, ils ont échangé le bon avec le mauvais, et le courage avec les impuissants.

Que la disgrâce soit sur un peuple qui pense qu'ils font bien. Certainement, ce sont eux les semeurs de torts, mais ils ne le perçoivent pas.

Malheur à eux! « Dis: «Est-ce qu’il y a parmi vos associés un qui guide vers la vérité?» Dis: « C’est Allah qui guide vers la vérité. Celui qui guide vers la vérité est-il plus digne d’être suivi, ou bien celui qui ne se dirige qu’autant qu’il est lui-même dirigé? Qu’avez-vous donc? Comment jugez-vous ainsi ? » (Coran, 10:35) »

Par Allah, ce qu'ils ont fait, c'est comme une chamelle enceinte. Attendez jusqu'à ce qu'elle mette bas. Alors, vous tirerez d'elle un bol de sang et de poison mortel au lieu de lait.

Ce qu'ils ont fait, c'est comme une chamelle enceinte. Attendez jusqu'à ce qu'elle mette bas. Alors, vous tirerez d'elle un bol de sang et de poison mortel au lieu de lait.

C'est comme cela que les auteurs (de ces agissements contre l'Imam Ali) périront et que les générations à venir récolteront les mauvais fruits de ce que leurs prédécesseurs ont semé.

Soyez certains que les agitations et les troubles auront raison de vous. Je vous avertis que vous serez confrontés au sabre, à la coercition, au chaos et à la tyrannie despotique. Vos biens seront emportés comme un butin, et vos gens seront battus comme des blés mûrs.

Hélas, quel dommage! Comment serez-vous lorsque cela vos visions auront été rendues obscurcies ? Allons-nous alors vous forcer à l'accepter alors que vous êtes opposés à cela ?

Et la Louange est à Allah, Seigneur des mondes, et les bénédictions soient sur Muhammad, le dernier des Prophètes et le Maître des Messagers. »

(Source : Bihar Al-Anwar de Al-Majlissi, et A'lam an-Nisa, vol.4, p. 128-129.)
Read 533 times