Le 18e jour .la fête d'al-Ghadîr, explication et les actes de piétés

Rate this item
(0 votes)
Le 18e jour .la fête d'al-Ghadîr, explication et les actes de piétés

Le 18e jour: la fête d'al-Ghadîr
C’est le plus grand jour de fête de Dieu et jour de fête de la famille de Mohammed. Il est le plus
grandiose des jours de fête. Dieu Très Elevé n’a pas envoyé de Prophète qui n’ait pas fêté ce jourlà et n’ait pas préservé l’honneur de ce jour. Le nom de ce jour est, dans le ciel «le jour de
l'engagement bien connu» (al-'ahad al-ma'hûd) et sur terre «le jour du pacte pris et du
Rassemblement mémorable» (almîthâq al-ma ’khûdh wa al-jam 'al-mash hûd).
-Il est rapporté que quelqu’un interrogea l’imam as-Sâdeq (p): -«Y a-t-il pour les Musulmans un
jour de fête autre que ceux du vendredi, du Sacrifice (al-Ad'hâ) et de la Rupture du Jeûne (al-Fitr)
? -Oui ! Le plus grandiose de ces jours du point de vue de son côté sacré ! -Quel jour de fête estce ? -Le jour où le Messager de Dieu(s) a désigné le Prince des croyants en disant : «Celui pour
qui je suis son Maître alors Alî est le Maître !» Et ce jour est le 18ème jour du mois de Dhû alHujjah. -Que devons-nous faire durant ce jour ?
-Le jeûne, les actes d’adoration, le rappel de Mohammed et de la famille de Mohammed et la
prière sur eux. Le Messager de Dieu a recommandé au Prince des croyants d’en faire un jour de
fête. C’est ce que faisaient les Prophètes : ils recommandaient à leurs légataires de considérer ce
jour comme un jour de fête.»
-Et le propos d’Abû Nasr al-Bizantî de l’imam Ar Rida (p) qui dit : « Ô fils d'Abû Nasr, où que tu
sois, présente-toi au Prince des croyants(P) le jour d’al-Ghadir car Dieu (qu 'Il soit Béni et Exalté)
pardonne à tout croyant et croyante et tout musulman et musulmane, les péchés de 60 ans ; Il
affranchit du Feu le double de ceux qu’il a affranchis pendant le mois de Ramadan, la nuit d’alQadr et la nuit d’al-Fitr. Chaque dirham donné à tes frères savants durant ce jour équivaut à 1000
dirhams. Honore tes frères en ce jour. Rends heureux en ce jour tout croyant et croyante. Par
Dieu ! Si les gens connaissaient en vérité les faveurs de ce jour, les Anges les salueraient dix fois
tous les jours.»
En résumé il faut magnifier ce noble jour et les actes en ce jour sont nombreux.
1) Le jeûne qui est une amende compensatoire aux péchés de 60 ans. Il est rapporté que le jeûne
de ce jour équivaut au jeûne de l’époque et équivaut à 100 Hajjs et ‘Umrahs.
2) La douche rituelle (les grandes ablutions).
3) La visite (ziyârat) au Prince des croyants(p). L’homme doit s’efforcer, où qu’il se trouve, de se
rendre sur la tombe du Prince des croyants(p). Trois ziyârâts sont évoquées pour ce jour,
notamment la ziyârat connue sous le nom de Amin Allah avec laquelle on peut le(p) visiter de
près et de loin (Cf. Livre III pl 140). Elle est également une des ziyârâts al-jâmi ’at absolues qui
vont venir dans le Livre III si Dieu Très-Elevé le veut.

Read 177 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir