Le 18 Dhul-Hajja, l'histoire du Hadith ''GHADIR KHUM''

Rate this item
(0 votes)
Le 18 Dhul-Hajja,  l'histoire du  Hadith ''GHADIR KHUM''
Un hadith mutawatir rapporté par 110 Compagnons, cité dans les livres célèbres)
 
Le 18e jour du mois Dhil-Hijja. En ce jour au 9e année Hijir après  le pèlerinage d'Adieux , le Noble Prophète sawas, avait prononcé  un Hadith au nom de Ghadir Khom (le nom du lieu) , cette hadith est fiable et transmit par des nombreux Compagnons. Voici son histoire pour rapple.
⚘?⚘?⚘?⚘?⚘?⚘?⚘?⚘?⚘?

Sourate al-Mâ'idah, 5: 67

«Ô Prophète! Fais connaître ce qui t'a été révélé  par ton Seigneur. Si tu ne le fais pas, tu n'auras pas fait connaître Son Message. Dieu te protégera contre les hommes; Dieu ne dirige pas le peuple incrédule».  

Circonstance de Révélation :

 Après la clôture du Pèlerinage d’adieu, faisant ses adieux à sa ville natale, le Prophète(p) quitta la Mecque pour Médine le 14 Thil-hajja. Sur la route, le 18 Thilhaj, il ordonna qu'on fasse halte à un endroit qui s'appelle ''Ghadîr Khum'', une région aride aux abords de la vallée de Johfa, à trois étapes de Médine, après avoir reçu la révélation de cette verset.

Aussi fit-il halte sur le lieu même où il reçut le rappel. Le terrain étant déblayé, une chaire fut formée de selles de chevaux, et Bilâl, le Muezzin, s’écria à haute voix: «Hayya 'Alâ Khayr-il-'Amal» (Ô gens, accourez à la meilleure des actions).

Puis Le Messager de Dieu sawas  à prononcé un sermon connue sous le nom de Hadith Ghadir.

Sources : 
1- Tafsir Ad-Dor ûl-Manthour de Jalâl Eddin As-Soyutî, tome 5, page 383,
2- Ruh ûl-Ma’ânî de Aloucî al-Baghdadî, tome 6, page 193.

...Et une fois les gens rassemblés autour de la chaire, le Prophète(p) se leva prenant à sa droite Ali, dont le turban noir à deux bouts suspendus sur ses épaules avait été arrangé par le Prophète(P) lui-même. Le Prophète loua tout d'abord Dieu, puis s'adressant à la foule:

Louange à Dieu! À Lui nous demandons le secours; en Lui nous croyons; sur Lui nous prenons appui; en Lui nous trouvons le refuge contre les maux de nos âmes et contre nos actes coupables. Celui en dehors de Qui il n'y a pas de Guidance pour celui qui s'égare, ni égarement pour celui qu'Il guide; celui qui est guidé, Dieu ne l'égare pas. Je témoigne qu'il n'y a de Dieu que Dieu et que Mohammed est Son Serviteur et Son Messager.

Puis s'adressant à la foule, il dit :
"Vous croyez qu'il n'y a de dieu que Dieu, que Mohammad est Son Messager et Son Prophète, que le Paradis et l'Enfer sont des vérités, que la mort et la Résurrection sont certaines, n'est-ce pas ?"
Ils répondirent tous "Oui, nous le croyons".

Il a dit : ma durée de vie arrive à son terme, je vais être appelé par mon Seigneur et je répondrai. Je suis responsable et vous êtes responsables également. Que direz-vous? - Ils répondirent: Nous attestons que tu as transmis, exhorté, appelé à la Religion et que Dieu t'a honoré du Bien.

« Le Messager de Dieu (pslf) : Allahoumma Ach 'had ! Ô mon Dieu, sois Témoin, puis il prononça cette adjuration:
Je laisse parmi vous Al-Thaqalaïn-Les Deux Charges pesantes afin de vous préserver de l'égarement tant que vous y demeurerez fidèlement attachés. Un homme demanda à voix haute: Par mon père, par ma mère! Ô Messager de Dieu (pslf) ! Que sont Al-Thaqalaïn-Les Deux Charges pesantes? Le Messager de Dieu (pslf) répondit:
 
Le Livre de Dieu,کتاب الله le Lien dont une extrémité est entre les mains de Dieu et l'autre extrémité entre les vôtres. Demeurez-y attachés fermement. Quant à l'autre: c'est 'ltrati Ahlu Bayti وعترتی اهل بیتی :Ma Descendance. Al-Latif Al-Khabir-Le Doux et Le Connaisseur m'a informé qu'ils ne se sépareront pas l'un de l'autre jusqu'à ce qu'ils reviennent auprès de moi, au Ciel, à la Fontaine de Kawthar" Hawd-Bassin.
Ne les devancez pas car, vous disparaîtrez; ne demeurez pas en arrière car, vous disparaîtrez. Prenez garde dans votre conduite envers eux après ma disparition. Et d'ajouter : "Dieu est mon Gardien et je suis le gardien de tous les croyants
Et d'ajouter:
«Dieu est mon Gardien et je suis le gardien de tous les croyants».

 Le Messager (pslf) dit:
 Dieu est mon Maître; je suis le maître des Croyants. Je suis Awla bihim min anfousihim-celui dont l'autorité envers vous est supérieure à l'autorité dont vous faites preuve envers vous-mêmes. 
Pour celui dont je suis le maître, Ali, est son maître-Faman kountou mawlah fa Hadha Ali mawlah ! - Pour celui dont je suis le maître, Ali, est son maître-Faman kountou mawlah fa Hadha Ali mawlah! - Pour celui dont je suis le maître, Ali, est son maître-Faman kountou mawlah fa Ali mawlah !
«أَلَسْتُ أَوْلى بِكُمْ مِنْ أَنْفُسِكُمْ؟ قالُوا: بَلى. قالَ ـ صلّى اللّه عليه وآله وسلّم ـ:
مَنْ كُنْتُ مَوْلاهُ، فَهذا عَلِىٌّ مَوْلاهُ. أَللّهُمَّ والِ مَنْ والاهُ، وَ عادِ مَنْ عاداهُ...»
« Le Messager de Dieu (pslf) dit: Ô mon Dieu ! Sois l'Ami de celui qui le prend pour ami; considère comme Ton ennemi celui qui est son ennemi; accorde la victoire à celui qui l'assiste; renie celui qui l'abandonne; aime celui qui l'aime; hais celui qui le hait; accompagne-le de la vérité partout où il va »….

...Puis Prophète (sawas) continua:

«Dieu est mon Gardien et je suis le gardien de tous les croyants».
« Alors, le Prophète (pslf) prit la main de Ali, la leva bien haut au point où les présents de l'assemblée virent la blancheur de la peau de l'aisselle du Prophète (pslf) et de celle de Ali (s). Tous les présents virent très bien la scène. Puis, le Messager de Dieu (pslf) dit:
 Ô vous, les gens! Quel est celui dont l'autorité est la plus excellente sur les Croyants que celle envers eux-mêmes? (Se référant au 6e verset du Sourate al-Ahzab:  Le Prophète a plus de droit sur les croyants qu'ils n'en ont sur eux-mêmes.33:6)
- Ils répondirent: Oui

 Ayant répété cette proclamation trois fois, il(p) a prononcé un sermon complet, il descendit de la plate-forme dressée et fit asseoir 'Alî dans sa tente où les gens vinrent le féliciter. 'Omar Ibn al-Khattâb fut le premier à congratuler 'Alî et à le reconnaître comme le "Tuteur de tous les croyants, "(Amiral-Moe’menin est le titre que Prophète(p) lui a attribué en ce jour).
Après les hommes, toutes les femmes du Prophète(p) ainsi que les autres dames vinrent féliciter 'Alî. A la fin de cette cérémonie d'installation, le célèbre verset suivant du Coran fut révélé au Prophète(p):
«Aujourd'hui, j'ai perfectionné votre religion et j'ai parachevé Ma Grâce sur vous; j'agrée l'Islam comme étant votre Religion». (Sourate al-Mâ'idah, 5: 3). Le prophète se prosterna en signe de gratitude.
Read 187 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir