Pourquoi l’Imam Hussein (a.s.) a-t-il emmené sa famille à Karbala? Pourquoi n'a-t-il pas refusé de se battre avec plusieurs milliers de combattants de l'armée de Yazid, alors qu'il n'avait que 72 personnes dans son armée? Pourquoi n'a-t-il pas essayé

Rate this item
(0 votes)
Pourquoi l’Imam Hussein (a.s.) a-t-il emmené sa famille à Karbala? Pourquoi n'a-t-il pas refusé de se battre avec plusieurs milliers de combattants de l'armée de Yazid, alors qu'il n'avait que 72 personnes dans son armée? Pourquoi n'a-t-il pas essayé

*Pourquoi l’Imam Hussein (a.s.) a-t-il emmené sa famille à Karbala? Pourquoi n'a-t-il pas refusé de se battre avec plusieurs milliers de combattants de l'armée de Yazid, alors qu'il n'avait que 72 personnes dans son armée? Pourquoi n'a-t-il pas essayé d'autres méthodes?*

Extraits de discours du Guide suprême de la révolution islamique d'Iran Ayatollah khamenei sur les différents aspects du Soulèvement de l'Imam Hussein (a.s.)

L’Imam Hussein (a.s.) est venu avec ses proches, dans le désert de Karbala, pour faire éclater la vérité dans toute l'Histoire. Il savait ce qui allait se passer, mais il a emmené avec lui Zeynab (sa sœur), ses épouses, ses enfants et ses frères. Comme le jour de Mubahila, il était de nouveau, question de clarifier la vérité et de promouvoir l'islam authentique, de transmettre un message et d'éclaircir la situation. Cela montre l'importance de la présentation de l'Islam. Dans son sermon, il déclare: « Dieu fera entrer dans l'au-delà le sultan sans scrupules qui mêle le licite et l'illicite, et rompt sa promesse à Dieu, avec celui qui n'aura pas essayé de le changer par ses paroles et ses actions » ; C'est-à-dire que si quelqu'un voit qu'une personne est nuisible pour l'humanité, il doit présenter la vérité par ses paroles et ses actes, tout comme l'a fait l’Imam Hussein (a.s.) qui, dans cette voie, a payé un grand prix.  Il a emmené au milieu de l’arène sa famille, ses épouses, ses êtres chers, les enfants de l’Emir des Croyants, Zeynab al-Kubra (sa sœurs). (13 Décembre 2009)

On peut clairement le remarquer dans toutes les étapes de sa vie et dans les méthodes utilisées par le descendant du Saint Prophète (SAWA) pour préserver le grand héritage de l'islam du Saint Prophète (SAWA), de son père et de leurs sincères partisans. Dans la vie du Seigneur des Martyrs (a.s.), nous voyons clairement ce que signifie la présentation précise (de la religion), l'avertissement, la promotion de l'islam et le réveil de la conscience des gens de l'époque dans son sermon prononcé à Mina.  Toutes ces choses sont tangibles dans la vie du Seigneur des Martyrs (a.s.) qui s'est ensuite soulevé contre une déviation importante et a sacrifié sa vie dans cette voie.  L’Imam Hussein (a.s.) qui est un Imam infaillible, connaissait les conséquences de son mouvement. La connaissance et la perspicacité des Imams infaillibles dépassent notre imagination. L’Imam Hussein (a.s.) s'est soulevé pour définir un modèle d'obligations et n'a pas cédé dans cette voie. Il a demandé aux gens de l'aider et quand un groupe de la ville de Koufa a exprimé sa volonté de le suivre dans cette voie, l’Imam Hussein (a.s.) a accepté leur offre et s'est dirigé vers eux à Koufa sans abandonner au milieu du chemin. Son discours nous montre qu'il était décidé à mener à bien ce mouvement contre les déviations idéologiques de son époque qui étaient extrêmement dangereuses. Cela est devenu une leçon et l’Imam Hussein (a.s.) a lui-même répété qu'il s'était lancé dans ce mouvement sur l'ordre de l'Islam. L’Imam Hussein (a.s.) a répété cette phrase du Prophète (SAWA) : « Quiconque voit un dirigeant légalisant ce que Dieu a rendu illégal, violant l'alliance de Dieu, s'opposant à la Sunna du Messager de Dieu et traitant les créatures de Dieu avec malveillance et oppression; mais ne s'oppose pas à lui par son discours et son action, Dieu a le droit de l'amener au même sort que celui du tyran » [Bihar al-Anwar, v.44, p. 381].  L'important pour lui était de s'acquitter de son devoir. Il a répété qu'il avait le devoir d'exprimer son opposition, quelles que soient les conséquences. Il a dit : "Ce sera bien si mon destin est la victoire et mieux encore si mon destin est le martyre". C'est dans cet esprit que l’Imam Hussein (a.s.) a commencé son mouvement. C'est un exemple parfait de sacrifice pour la défense de l'islam. Ce mouvement a institutionnalisé ces valeurs dans la société.

Si l’Imam Hussein (a.s.) n'avait pas accepté ce danger, s'il n'avait rien fait, s'il n'avait pris aucune mesure, si son sang n'avait pas été versé, si la famille du Prophète (SAWA), la fille de l’Imam Ali (a.s.) et les descendants du Prophète (SAWA) n'avaient pas subi cette tragédie, cet événement ne serait pas resté dans l'Histoire ni ne serait devenu un événement capable d'empêcher de grand écart et de produire un choc dans la société et l'Histoire par sa grandeur comme il l'a fait. C'est la portée du sacrifice de l’Imam Hussein (a.s.). Bien sûr, cela est plus facile à dire qu'à faire. Ce qu'a fait l’Imam Hussein (a.s.) a été un exploit extraordinaire dont nous ne pouvons évaluer toutes les dimensions. Nous en ignorons habituellement les aspects et les détails.

Une fois j'ai essayé de décrire la patience de l’Imam Hussein (a.s.) qui ne se limite pas à la patience devant la soif ou le martyre de ses compagnons. Ces choses sont des exemples courants de patience. La patience est d'entendre des gens influents, conscients et respectables semer le doute et lui dire que ce qu'il fait est dangereux et erroné. Des personnalités comme Abdullah Ja'far, Abdullah Zubair et Abdullah Abbas, ces grandes figures de l'époque, conseillaient constamment à l’Imam Hussein (a.s.) de changer d'avis. Quelqu'un d'autre que l’Imam Hussein (a.s.), quelqu'un qui n'avait pas sa détermination aurait pensé qu'il avait fait son devoir et dit ce qu'il avait à dire et qu'il n'avait rien d'autre à faire étant donné ce que ces gens disaient et faisaient. Une personne qui décide de résister à de telles déclarations, tentations, doutes et efforts pour contourner les obligations de la charia, et poursuit son chemin avec volonté est une personne qui peut provoquer une si grande révolution. A cet égard, l’Imam Khomeiny ressemblait au Seigneur des Martyrs. Je l'ai expliqué dans une autre réunion et je ne veux pas entrer dans les détails. C'est ainsi que l’Imam Hussein (a.s.) a assumé la garde et la conduite de ce groupe. (4 Juillet 2011)

Read 98 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir