Quelle est l'utilité de pleurer et d’organiser des cérémonies de deuil pour le martyre de l’Imam Hussein (a.s.) après 1400 ans?*

Rate this item
(0 votes)
Quelle est l'utilité de pleurer et d’organiser des cérémonies de deuil pour le martyre de l’Imam Hussein (a.s.) après 1400 ans?*

*Quelle est l'utilité de pleurer et d’organiser des cérémonies de deuil pour le martyre de l’Imam Hussein (a.s.) après 1400 ans?*

Extraits de discours du Guide suprême de la révolution islamique d'Iran Ayatollah khamenei sur les différents aspects du Soulèvement de l'Imam Hussein (a.s.)

Pourquoi répandez-vous la tristesse, les pleurs et les larmes parmi les gens?" ; Certains se plaignent en ces termes. Ce n'est pas de la tristesse et des larmes pour provoquer la tristesse et les larmes. C'est pour le bien des valeurs. Les choses qui se cachent derrière la lamentation, battre la poitrine et la tête, et verser des larmes sont les choses les plus chères que l'on puisse trouver dans le trésor de l'humanité, et ce sont les valeurs spirituelles divines. Les chiites tentent de confirmer le fait que Hussein ibn Ali (a.s.) est l'incarnation de toutes ces valeurs. Les chiites essaient de garder leurs souvenirs vivants.

Et si l’Ummah musulmane garde en vie le nom et la mémoire de l’Imam Hussein (a.s.) et le suit, elle surmontera tous les obstacles et les épreuves. Et c'est pourquoi nous tous, dans la Révolution islamique, dans la République islamique, du plus haut au plus bas échelons, y compris le peuple, les autorités, les hauts fonctionnaires et notre magnanime imam [Khomeiny], nous nous sommes appuyés sur la question de l’Imam Hussein et la question de l’Achoura et les cérémonies de deuil en public. Ces cérémonies de deuil ont un aspect à la fois symbolique et réaliste. Cela lie les cœurs et élargit les connaissances. (9 janvier 2008)

Je voudrais maintenant aborder un point sur la promotion de l'Islam pendant le mois de Muharram. Certains remettent en question la valeur des cérémonies de deuil à l'occasion du martyre de l’Imam Hussein (a.s.) : «Si vous voulez parler du mouvement de l’Imam Hussein, parlez-en, mais pourquoi tous ces pleurs ? », disent-ils. Cette idée est erronée. Il serait extrêmement difficile d'avancer dans cette voie sans ces liens affectifs avec les Imams infaillibles (a.s.). Ces liens affectifs sont très importants. C'est pourquoi l’Imam Khomeiny (ra) a recommandé de continuer les cérémonies selon le modèle traditionnel, c'est une recommandation bien fondée et profonde.

Les versets du Coran sur le rôle des Imams infaillibles (a.s.) peuvent être interprétés de trois façons différentes. La Wilayat est une de ces interprétations. « Votre maître ne peut être qu'Allah, Son messager et les croyants qui accomplissent la prière et s'acquittent de l'aumône en s'inclinant » [Coran, 5: 55]. Une autre interprétation est la soumission et l'obéissance. « Obéissez à Allah et obéissez au Messager et à ceux en situation d'autorité parmi vous » [Coran, 4:59]. L'amitié est la troisième interprétation : « Dis:" Je ne vous demande pas de récompense à part votre amitié pour mes proches" » [Coran, 42:23]. Qu'est-ce que signifie cette amitié ?
Les gens sont invités à accepter leur autorité (Wilayat) et à leur obéir, mais en quoi consiste cette amitié ? Cette amitié est une garantie, sans elle, l'Ummah islamique connaîtrait les mêmes désastres que ceux qu'elle a connus après le décès du Prophète (SAWA), lorsque certains ont progressivement abandonné leur obéissance et leur amitié.

Par conséquent, ce sentiment d'amitié a une importance primordiale et peut être atteint grâce à ce lien émotionnel. Le récit de cette tragédie et des souffrances de l’Imam Hussein (a.s.) est une façon d'établir ce lien émotionnel. De même, louer les vertus (de l’Imam Hussein et de ses compagnons) pendant les cérémonies de deuil, est un autre moyen pour constituer ce lien affectif.
Il est donc nécessaire d'organiser ces cérémonies et de raconter les événements du jour d'Achoura. Certaines personnes ne devraient pas adopter ce genre de positions « intellectuelles » et rejeter le bien-fondé de ces cérémonies. Ces cérémonies sont nécessaires et elles le seront toujours. Bien entendu, certaines coutumes sont inacceptables comme le fait de se frapper la tête jusqu'au sang (tatbir : Qame Zani), cette pratique a été déclarée illicite et ne doit pas être utilisée parce qu'elle rendra les ennemis plus insolents et leur donnera un prétexte pour critiquer ceux qui aiment les Ahl-ul-Bayt (a.s.). Par contre les cérémonies de deuil (bien orientées) peuvent renforcer ces liens émotionnels avec les Imams infaillibles. Ces cérémonies ont de nombreux avantages.  (13 Décembre 2009)

Read 23 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir