Craintes gazières d'Israël : l'ombre de la Russie pèse

Rate this item
(0 votes)
Craintes gazières d'Israël : l'ombre de la Russie pèse

Alors que les milieux militaires ont vivement déconseillé à Netanyahu de faire profile bas et de ne pas prendre position après la nette escalade des tensions dans le golfe Persique et ce, sans doute pour éviter à Israël les contre-coups d'une confrontation militaire USA/Iran, le président l'entité israélienne, Reuven Rivlin, a cru bon de lancer un "message avertissant" au Hezbollah. L'intéressé qui s'inquiète profondément de l'émergence du facteur "russe" sur la scène libanaise, facteur qui pourrait effectivement changer la donne dans le secteur gazier libanais, a accusé à son habitude le Hezbollah d'avoir "joué le jeu de l'Iran" et l'a mis en garde contre ce qu'il qualifié de "tentative pour imposer  l’agenda iranien au Liban et à son gouvernement". 

« Israël ne sera pas menotté, mais fera le nécessaire pour la "sécurité" de ses citoyens », a prétendu  Reuven Rivlin cité Haaretz qui ajoute : "Les responsables libanais et israéliens déploient leurs efforts pour empêcher une nouvelle guerre dans le nord. De sorte que David Satterfield, sous-secrétaire d’État américain pour le Moyen-Orient, déclare qu’après une décennie d’initiatives américaines, Israël et le Liban vont entamer des pourparlers pour déterminer la frontière maritime. Les pourparlers doivent débuter à la fin du mois en cours à la base de la Finul à Naqoura, juste au nord de la frontière israélienne. Il s’agira principalement d’un gisement de gaz dont les deux pays sont en désaccord sur les limites. La discussion ne devrait pas inclure la frontière terrestre, avec laquelle 13 points sont toujours en litige". 

Read 90 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir