LA PRIÈRE DE GHUFAYLAH

Rate this item
(1 Vote)
LA PRIÈRE DE GHUFAYLAH

La Prière de Ghufaylah (en arabe : *صَلاةُ الغُفَیلَة‎* )
est l'une des prières *recommandées* les plus connues.
Elle est à accomplir *entre* la prière d'al-maghrib et celle d'al-ʻishâ’.
Selon les hadiths cette prière est *efficace* dans les *demandes* de personnes à Allah et même les *péchés* de la personne étant pardonnés par Lui.

*Ghufaylah ça veut dire quoi ?*

Le mot « Ghufayla » est le diminutif de nom « *Ghaflah* » (négligence) et cela signifie *petite négligence* ou petite dissipation.
La prière est nommée ainsi (la Ghufaylah) car elle est recommandée à *l'heure de la négligence* des gens communs.

En fait le Prophète (s) a été demandé, *quand* est le moment de la négligence?
puis il a répondu : « *il est entre Maghrib et ʻIshâ »[1]*

*Quels sont les mérites ?*

Dans un hadith, le Prophète (s) ordonna de ne pas laisser les deux rakaʻât entre les deux prières de nuit (c'est-à-dire la prière du maghrib et celle de ʻishâ).[2]
Il est aussi rapporté de l'Imam as-Sâdiq (a) que celui qui fait cette prière et demande à Dieu son besoin, *Dieu donne ce qu’il a demandé, InchAllah.[* 3]

*Comment se fait la prière de Ghufaylah ?*

Elle est à accomplir entre la prière d'al-maghrib et la prière d'al-ʻishâ’, et par précaution il vaut mieux l'accomplir *avant la disparition de la rougeur* apparaissant à l'horizon, le soir, à l'ouest.[4]

La prière de Ghufaylah consiste en *deux rakaʻât* (unités) :

✓ Dans la *première rakʻa* de cette prière, on doit réciter, après la Sourate al-Fâtiha, les *versets suivants* au lieu de toute autre sourate:

وَذَا النُّونِ إِذ ذَّهَبَ مُغَاضِبًا فَظَنَّ أَن لَّن نَّقْدِرَ‌ عَلَيْهِ فَنَادَىٰ فِي الظُّلُمَاتِ أَن لَّا إِلَـٰهَ إِلَّا أَنتَ سُبْحَانَكَ إِنِّي كُنتُ مِنَ الظَّالِمِينَ ﴿٨٧﴾ فَاسْتَجَبْنَا لَهُ وَنَجَّيْنَاهُ مِنَ الْغَمِّ ۚ وَكَذَٰلِكَ نُنجِي الْمُؤْمِنِينَ‎[5]

Et [fais mention de] l'Homme au Poisson quand il s'en fut courroucé, pensant que Nous ne pouvions rien contre lui. Il Nous implora dans les ténèbres et dit : « Nulle divinité en dehors de Toi ! Gloire à Toi ! J'ai été parmi les Injustes ! » ﴾Coran 21:87﴿

Nous l'exauçâmes et le sauvâmes de l'affliction. Ainsi Nous sauvons les Croyants. ﴾Coran 21:88﴿

✓ Et dans la *seconde rakʻa* , on doit réciter, après la sourate al-Hamd, le *Verset suivant* :

وَعِندَهُ مَفَاتِحُ الْغَيْبِ لَا يَعْلَمُهَا إِلَّا هُوَ ۚ وَيَعْلَمُ مَا فِي الْبَرِّ‌ وَالْبَحْرِ‌ ۚ وَمَا تَسْقُطُ مِن وَرَ‌قَةٍ إِلَّا يَعْلَمُهَا وَلَا حَبَّةٍ فِي ظُلُمَاتِ الْأَرْ‌ضِ وَلَا رَ‌طْبٍ وَلَا يَابِسٍ إِلَّا فِي كِتَابٍ مُّبِينٍ ‎[6]

Il a les clefs de l'inconnaissable qui ne sont connues que de Lui. Il sait ce qui est sur la terre ferme et dans la mer. Nulle feuille ne tombe qu'il ne le sache. [Il n'existe] ni graine dans les ténèbres de la terre ni [brin] vert ni [brin] desséché qui ne soient [consignés] dans un écrit explicite. ﴾Coran 6:59﴿

Ensuite *lever les mains* durant le *Qunût* et dire :

اَللَّهُمَّ إِنِّی أَسْأَلُکَ بِمَفَاتِحِ الْغَیبِ الَّتِی لایَعْلَمُهَا إِلاَّ أَنْتَ أَنْ تُصَلِّیَ عَلَی مُحَمَّدٍ وَ آلِهِ وَ أَنْ تَفْعَلَ بی‌ ‎[7]
Mon Dieu, je Te demande par les clefs du Mystère que Toi Seul connais, de prier sur Mohammed et sur sa famille et de faire de moi (cela et cela).
*Evoquer sa demande* à la place des mots : « *cela et cela* ».

-Ensuite dire :
اَللَّهُمَّ أَنْتَ وَلِیُّ نِعْمَتِی وَ الْقَادِرُ عَلَی طَلِبَتِی تَعْلَمُ حَاجَتِی فَأَسْأَلُکَ بِحَقِّ مُحَمَّدٍ وَ آلِهِ عَلَیهِ وَ عَلَیهِمُ السَّلاَمُ لَمَّا قَضَیتَهَا لِی ‎[8]

Mon Dieu, Tu es le Maître de mon Bienfait, Celui qui peut [satisfaire] ma demande. Tu connais mon besoin, alors je Te demande, par le Droit de Mohammed et de sa famille (que la paix soit sur lui et sur eux), de me le satisfaire.
-Demander ce dont on a besoin.

*NB* :
• Le prieur accompli la prière de Ghufaylah après la prière du Maghrib, alors il peut l'accomplir à la *place de deux unités de la prière surérogatoire* du Maghrib.
Sachant que la prière surérogatoire du Maghrib consiste en quatre unités (2x2), donc le prieur peut se *contenter par l'accomplissement de la prière de Ghufaylah* et seulement deux unités de la prière surérogatoire du Maghrib.

• Il est licite, lors de la prière de Ghufaylah, de réciter *directement dans le Saint Coran* lorsque le prieur ne connaît pas les versets cités ci-dessus par cœur.

Qu'Allah nous facilite la tâche

*RÉFÉRENCES* :

[1 ] قَالَ رَسُولُ اللهِ صلّی الله علیه و آله: تَنَفَّلُوا فِي سَاعَةِ الْغَفْلَةِ وَ لَوْ بِرَكْعَتَيْنِ خَفِيفَتَيْنِ فَإِنَّهُمَا يُورِثَانِ دَارَ الْكَرَامَةِ قِيلَ يَا رَسُولَ اللهِ وَ مَا سَاعَةُ الْغَفْلَةِ قَالَ مَا بَيْنَ الْمَغْرِبِ وَ الْعِشَاءِ‎ Cheikh as-Sadûq, Thawâb al-Aʻmâl, Qom, 1406 H, p 44


[2]
لا تَتْرُکُوا رَکْعَتَی الْغُفَیلَةِ وَ هُما بَینَ الْعِشائَینِ‎ Sayyid b. Tâwûs, Falâh as-Sâ'il, p 246

[3] Cheikh al-Hurr al-ʻÂmilî, Al-Wasâ’il, vol 8, p 121

[4]  Sîstânî, Tawzîh al-Masâ'il (Le guide pratique du musulman), Edité et traduit par Abbas Ahmad Al-Bostani, Articles 359

[5] "Wa Thannûna ith thahaba mughâdhiban fadhanna anlâ naqdira 'alayhi fanâdâ fidh-dhulmâti an lâ îlâha illâ anta Subhânaka innî Kuntu min-adh-dhâlimîn. Fastajabnâ lahu wa najjaynâhu min-al-ghammi wa kathâlika nunj-il-muminîn" (Sourate al-Anbiya', (21)v 87-88)

[6]  "Wa 'indahu mafâtih-ul-ghaybi lâ ya'lamuhâ illâ huwa wa ya'lamu mâ fil-barri wal-bahri wa mâ tasqutu min waraqatin illâ ya'lamuhâ wa lâ habbatin fi dhulumât-il ardhi wa lâ ratbin wa lâ yâbicin illâ fî kitâbin mubîn" (Sourate al-Anʻâm (6),v 59).

[7] Allâhumma, innî as’aluka bi-mafâtihi-l-ghaybi al-latî lâ ya‘lamuhâ illâ anta, an tusalliyya ‘alâ Muhammadinn wa âlihi wa an taf‘ala bî

[8] Allâhumma, anta waliyyu ni‘matî wa-l-qâdiru ‘alâ talibatî, ta‘lamu hâjatî, fa-as’aluka bi-haqqi Muhammadinn wa âlihi, ‘alayhi wa ‘alayhimu as-salâmu, lammâ qadaytahâ lî.

Read 565 times