Mubarak restera en prison (le Cour pénale du Caire)

Rate this item
(0 votes)

La Cour pénale du Caire, capitale égyptienne, a refusé dimanche un appel déposé par l'ancien président Hosni Moubarak et a décidé de le maintenir en détention préventive, pour les besoins d'une enquête sur les accusations d'enrichissement illégal, a rapporté la chaîne de télévision officielle Nile TV.

L'appel a été déposé contre une décision prise le 24 avril par les autorités chargées de lutte contre l'enrichissement illégal pour maintenir M. Moubarak en garde à vue pour 15 jours additionnels.

Le 20 avril, un tribunal égyptien a décidé de libérer temporairement M. Moubarak sur des accusations de biens mal acquis, mais de le garder en détention sur les autres accusations.

En réponse, le procureur général Talaat Ibrahim Abdallah a décidé d'intenter l'appel contre la décision du tribunal sur la libération de M. Moubarak.

M. Moubarak est en détention provisoire sur deux autres charges, à savoir les accusations de détournements des fonds publics alloués à l'entretien des palais présidentiels et d'avoir obtenu des cadeaux de luxe des journaux appartenant à l'Etat.

Il était en prison à perpétuité pour son implication dans le meurtre des manifestants dans les troubles de janvier 2011 au Caire jusqu'à ce que le Cour d'appel a décidé de le rejuger avec son ministre de l'Intérieur Habib al-Adli ainsi que six des ses adjoints de sécurité.

L'ancien dictateur a dirigé l'Egypte pendant trois décennies et a été renversé après une révolution qui a balayé le pays le 25 janvier 2011.

Read 1723 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir