La suppression vérifiable des sanctions américaines est la seule option acceptable

Rate this item
(0 votes)
La suppression vérifiable des sanctions américaines est la seule option acceptable
Alors que les diplomates vont tenir une réunion de la Commission mixte du PAGC à Vienne mardi, une source informée proche de l'équipe de négociation iranienne a maintenu que la levée des sanctions américaines de manière vérifiable est la seule option pour que Washington rejoigne l'accord.
La source a déclaré à Press TV que la réponse de Washington à l'engagement unilatéral de l'Iran envers le Plan d'action global commun n'est rien d'autre qu'une démarche unilatérale visant à supprimer toutes les sanctions.

"Téhéran n'acceptera aucun résultat de la réunion de Vienne autre que la suppression de toutes les sanctions", a déclaré la source lundi soir.

La source a déclaré que l'ordre du jour de l'équipe iranienne dans les négociations de Vienne est clair. "L'Iran ne commencera ses mesures pour revenir aux engagements du PAGC qu'après la suppression de toutes les sanctions américaines et leur vérification."

"Robert Malley devra quitter Vienne les mains vides si la réunion de mardi aboutit à autre chose que la suppression de toutes les sanctions américaines", a ajouté la source, en référence à l'envoyé spécial du président américain pour l'Iran qui devrait assister aux pourparlers de Vienne.

À l'issue de la 18e réunion de la commission mixte du PAGC qui s'est tenue par vidéoconférence vendredi, les participants ont décidé de poursuivre les discussions à Vienne la semaine prochaine pour continuer les consultations et définir les mesures relatives à la levée des sanctions américaines.

Le PAGC a été signé en 2015 entre l'Iran et le groupe 5+1 et entériné par la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations unies.

Cependant, le président américain de l'époque, Donald Trump, a retiré unilatéralement Washington de l'accord nucléaire en mai 2018 et a rétabli les sanctions anti-iraniennes qui avaient été levées par l'accord.

Les autres parties européennes n'ayant pas réussi à respecter leurs engagements envers l'accord et à compenser l'absence de Washington, l'Iran a pris des mesures en mai 2019 pour réduire ses engagements dans le cadre du PAGC.
Read 38 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir