"Natanz n'est ni Osirak ni le réacteur syrien qu'Israël a bombardé"

Rate this item
(0 votes)
"Natanz n'est ni Osirak ni le réacteur syrien qu'Israël a bombardé"

« Ayant occupé la terre de la Palestine, le régime sioniste s’était leurré sur les scénarios du futur ; en ce sens que l’appui américain, ainsi que des liens avec quelques pays stipendiés de la région, pourraient lui permettre de renforcer son poids régional. Cependant, ce qui s’est passé en Afghanistan, tout comme les évolutions survenues au sein de l’axe de la Résistance, notamment les échecs consécutifs du régime infanticide de Tel-Aviv, sont tels qu’ils ne laissent absolument pas attendre à un avenir prometteur pour ce régime. »

C’est en ces termes que le chef d’état-major des forces armées de la RII, le général de division Mohammad Baqeri, a décrit la situation actuelle du régime sioniste, ajoutant : « Nous avons été témoins dernièrement que des responsables du régime sioniste se sont rendus l’un après l’autre aux États-Unis pour appeler à une approche plus dure envers l’Iran et l’axe de la Résistance ; la réponse était la suivante :“Trouvez une issue vous-même !...”. »

Read 47 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir