Yémen: Israël en mode de panique

Rate this item
(0 votes)
Yémen: Israël en mode de panique

Le site web américain Al-Monitor a publié un rapport sur les capacités de missiles et de drones de l’armée et des Comités populaires yéménites sur fond l’attaque de la semaine dernière de la Résistance yéménite contre les EAU. Des analystes militaires sionistes affirmant que les Houthis étaient capables de cibler le port d’Eilat et l’installation nucléaire de Dimona.

Al-Monitor écrit : « Ils sont sous le choc, profondément choqués. Ils n’ont pas l’habitude d’être attaqués comme ça », a déclaré un haut responsable de la sécurité israélienne à Al-Monitor sous couvert d’anonymat, faisant référence à l’attaque au drone du 17 janvier contre les Émirats revendiquée par le mouvement Ansarallah yéménite. C’était une attaque incroyable en termes de courage, mais les Émiratis ont réussi à intercepter trois des cinq drones. L’un d’eux devait toucher le Musée du Louvre à Abou Dhabi et l’autre une autre cible stratégique. Bien que trois personnes aient été tuées et que plusieurs camions-citernes aient été détruits, le responsable israélien a déclaré qu’une catastrophe plus grave a été miraculeusement évitée. »

L’attaque de l’armée yéménite contre les EAU semble avoir été si puissante que les sionistes ne pouvaient pas croire qu’une telle attaque avait été menée par la Résistance yéménite. C'est peut-être pour cette raison qu'ils ont tenté d'en rendre responsable l'Iran, manière de se montrer à la hauteur pour la confrontation avec la puissance régionale qu'est la RII.

« Le courage sans précédent des Houthis a semé un vent de panique en Israël et la supériorité des Houthis dans le domaine de la capacité de missiles et des drones a constitué la menace majeure pour Israël. Le port d’Eilat et les installations nucléaires de Dimona figurent sur la liste des cibles des Houthis, car ils disposent de missiles de précision et de drones d’une portée de 2 000 kilomètres ».

Al-Monitor a, en outre, écrit que l’attaque contre Abou Dhabi était un avertissement aux sionistes, car les Yéménites ont la capacité de cibler des cibles plus sensibles aux Émirats arabes unis.

Outre les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite, Israël semble être le plus concerné par l’attaque attribuée aux Houthis. Les hauts gradés de l’armée ont tenu de longues consultations sur la frappe, analysant ses aspects opérationnels et ses implications. Le Premier ministre israélien Naftali Bennett s’est entretenu avec le prince héritier Mohammed ben Zayed et lui a envoyé une lettre officielle offrant l’aide israélienne.

Des sources diplomatiques occidentales ont déclaré à Al-Monitor cette semaine que les EAU avaient été choqués par l’attaque des Houthis et étaient déterminées à riposter avec les équipements militaires avancés à ses dispositions. Mais les sources ont déclaré que les Émiratis n’en disposaient pas suffisamment pour contrer les missiles mortels et les drones de précision des Houthis.

En réponse à la question de savoir si Tel-Aviv vendra son système de défense antimissile Dôme de fer aux EAU une source de sécurité sioniste, ayant requis l’anonymat a déclaré : « La vente du système de défense israélien Dôme de fer aux Émirats arabes unis est soumise à l’autorisation des États-Unis, et Israël seul n’est pas capable de le faire. Cette décision ne peut pas être réalisée rapidement ».

« Il n’y a aucun moyen pour les EAU d’être à l’abri de telles attaques à court terme », a-t-il ajouté.

Après des avertissements répétés de Sanaa à Abou Dhabi concernant l’ingérence dans les affaires intérieures du Yémen et la tentative des EAU d’aggraver les tensions dans le pays, la Résistance yéménite a mené lundi 17 janvier une lourde frappe à la faveur d’un essaim de 21 drones-missiles de croisière contre plusieurs sites émiratis, dont l’aéroport international d’Abou Dhabi. Une autre attaque a eu lieu hier matin à Abou Dhabi.

Read 115 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir