La diplomatie iranienne convoque l’ambassadeur d’Allemagne à Téhéran

Rate this item
(0 votes)
La diplomatie iranienne convoque l’ambassadeur d’Allemagne à Téhéran

Le ministère iranien des Affaires étrangères a convoqué, ce lundi 28 novembre,  l'ambassadeur d'Allemagne à Téhéran, Hans-Udo Muzel, après que le Conseil des droits de l'homme de l'ONU s’est réuni jeudi 24 novembre à la demande de Berlin et a adopté une résolution contre la République islamique d’Iran.

Le directeur du département Europe de l'Ouest du ministère iranien des Affaires étrangères a communiqué à l'ambassadeur d'Allemagne la vive contestation de l’Iran à l’égard des propos interventionnistes et infondés des autorités allemandes.

« La résolution adoptée le jeudi 24 novembre à l’issue de la session extraordinaire du Conseil des droits de l'homme est une mauvaise initiative prise selon une approche politique et instrumentalisée des droits de l'homme. De ce fait, elle est tout à fait rejetable et Téhéran ne coopérera pas », a-t-il affirmé.

L'Allemagne et d'autres pays européens qui suivent aveuglément la politique des sanctions unilatérales des Etats-Unis contre l'Iran – ce qui est une grave violation des droits du peuple iranien – ne sont pas aptes à déposer des plaintes en matière de droits de l'homme, a-t-il ajouté.

De son côté, l'ambassadeur allemand Hans-Udo Muzel s’est dit prêt à transmettre le plus tôt possible les griefs des autorités iraniennes à son gouvernement. 

Plus tôt en novembre, Téhéran avait convoqué l'ambassadeur d'Allemagne pour des propos « interventionnistes et irresponsables » du chancelier allemand en faveur des récentes émeutes provoquées par l'Occident en Iran.

Des émeutes ont éclaté en Iran à la mi-septembre après la mort de Mahsa Amini. La jeune femme de 22 ans s'est évanouie dans un poste de police de Téhéran et a été déclarée morte trois jours plus tard à l'hôpital. Un rapport officiel de l'Organisation iranienne de médecine légale a conclu que la mort d'Amini avait été causée par une maladie plutôt que par de prétendus coups à la tête ou à d'autres organes vitaux du corps.

Read 74 times