Covid-19 Droit ou devoir ?

Rate this item
(0 votes)
Covid-19 Droit ou devoir ?

Droit ou devoir ?

Dans l’alphabet la lettre C précède le registre de la lettre D

Aujourd’hui 4/4/2020 c’est mon crayon déversant et noircissant une page blanche

Déversant un questionnement auquel j’essaie de trouver une réponse à travers un vécu et une mouvance dans le monde la vérité humaine

Dans le monde de la lecture et de la participation au tragique quotidien de l’expérience authentique et réelle de la guerre… Des hostilités … des conflits … du carnage … et, de la belligérance

Ces états de fait dont les agissements étaient menés par les hommes et hautement consolidés par une technologie performante accompagnée d’une information médiatique adaptée à la conduite sanguinaire du stratège prédateur.

Et au cours du temps un code de la guerre prit forme avec une certaine éthique.

Une certaine éthique anticipatrice de l’après conflit.  Ce concept de l’éthique se situant dans le même vecteur de la prédation :

-          Exploitation de l’homme

-          Mains mises sur l’économie… sur toute la société

-          Déconstruction totale tout azimut et surtout écrasement de toute sédition

Ethique … ! Que dis-je… !!!

Cette éthique est en fait un compromis entre la morale et l’intérêt.

Dans cette logique l’intérêt prime au détriment de la morale

L’intérêt bénéficiant d’un soubassement juridique dont l’expression repose sur la nuance et le pouvoir contorsionniste des termes

La morale délayée et progressivement noyée, eloignée de notre horizon et entendement, alourdi par les droits de l’homme.

Droits utopiques ayant engendré le droit fantôme et le fantôme du droit pour un être humain qui n’existe pas

Aujourd’hui nous faisons face à un autre type de guerre mais qui réitère une certaine tendance nécrophile envers les humains souffrant et vivant l’injustice d’un embargo sans fin tout en luttant contre le covid 19

Aujourd’hui les repères ont disparu, les devoirs s’effacent et le désert des valeurs s’installe

Désert sans repères où seuls comptent les comptes

Dans ce contexte l’individu se trouve en déshérance avec une conscience incapable de faire le point entre le mal et le bien ; dans le vide et l’absence de la référence ; mais fort heureusement la morale subsiste dans les consciences.

Et malgré notre état de confinement stratégique dois-je me réjouir de cette nouvelle bataille ??

Un ennemi invisible mais d’une vigueur remarquable d’un pouvoir de frappe virtuel dépassant l’entendement !!

Les 5 continents touchés

covid 19 et ses mutants

Le covid : virus d’après le Larousse est un agent infectieux très petit qui ne peut se reproduire qu’en parasitant une cellule

virus très petit … !

Mais oh combien remarquable !!

Et à qui nous serions redevables de la chute de la pollution atmosphérique en bouchant le trou de l’ozone … en clouant les avions au sol !!!

    -moins de gaz carbonique dégagé par les voitures grâce à leur immobilisation

    -moins de pollution des mers :mais l’ére des corsaires est de retour

    -moins de gaspillage

    -moins d’arrogance

    -moins d’agressivité

Mais

    -plus de sagesse

    -plus de responsabilité

    -plus d’écoute

    -plus d’attention envers l’autre

    -plus d’attention envers l’environnement

    -plus d’attention envers l’animal

    -plus d’attention envers la terre

    -plus de civisme

    -plus de force dans les liens familiaux

    -plus d’humilité

En bref plus de valeurs

La morale reviendra en force elle qui fut même attaquée et tournée en dérision.

Elle ne sera plus désuète et manipulatoire …celle de l’ordre établit… !!

La morale est crédible lorsque l’acte suit le discours. Par ailleurs la morale est « un faire » et les droits de l’Homme ne doivent pas être déconnectés de leur dimension essentielle qu’est la Morale

Pour terminer

La force de la morale réside dans la déconsidération et la disqualification frappant l’immoral

Cherifa Ammar

Née Baouab

 

Read 118 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir