À quoi rime le "non" iranien à Pfizer?

Rate this item
(0 votes)
À quoi rime le "non" iranien à Pfizer?

Pour le chef de l’Organisation iranienne de la défense passive, le général Gholam Reza Jalali, les informations obtenues des vaccinations à grande échelle peuvent servir d’une base pour la fuite des informations à l’étranger et les futures menaces biologiques potentielles contre l’Iran. Il y a donc à travers la campagne de vaccination non sécurisée massive un risque de l’exploitation des données humaines.

Selon le site d’information « La stratégie contemporaine », le général Gholam Reza Jalali, se référant aux déclarations du Leader de la Révolution islamique, l’Ayatollah Seyyed Ali Khamenei, qui a annoncé le vendredi 8 janvier lors d’une allocution télévisée, l’interdiction d’importer des vaccins COVID-19 fabriqués aux États-Unis ou en Grande-Bretagne, « des pays qui ne sont pas dignes de confiance », cette autorité de la défense passive a ajouté : « Cette approche et cette attention portée aux menaces potentielles dans le domaine de la biologie et des produits de biosécurité ont plusieurs raisons. »

Read 14 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir