Après al-Tanf, le tour à Haïfa?

Rate this item
(0 votes)
Après al-Tanf, le tour à Haïfa?

L’armée israélienne entend organiser un exercice pour simuler une guerre avec le Hezbollah dans les différentes régions des territoires occupés, notamment Haïfa, selon un quotidien hébreu.

Maariv a rapporté, ce vendredi 22 octobre, que l’armée israélienne préparait un scénario simulant une confrontation avec le Hezbollah. 

Les forces du Front intérieur israélien participeront le mois prochain à un exercice lors duquel sera simulée une attaque au missile du Hezbollah visant les usines de produits chimiques de Haïfa pour voir à quel point une telle frappe pourrait endommager ces établissements. 

 

Maariv a évoqué les résultats d’une évaluation qui met en parallèle les missiles du Hezbollah et les systèmes de défense d’Israël, concluant que 6% des missiles tirés par la Résistance échapperaient à l’interception israélienne et toucheraient leur cible. 

« Ces dernières années, l’armée israélienne a toujours essayé d’empêcher qu’un missile se heurte sur les installations stratégiques de Haïfa et en parallèle elle a fait de sorte de réduire la quantité des substances stockées dans la ville ; cependant, l’armée croit que les substances chimiques accumulées sur les ports de Haïfa et d’Ashdod constituent une possible cible stratégique pour les missiles du Hezbollah », indique Maariv. 

 

Dans une autre partie de l’article, Maariv écrit : « Ce qui différencie une prochaine guerre contre le Hezbollah du conflit de 2006 est que le Hezbollah dispose actuellement des missiles de haute précision. »

 

Le rapport de Maariv conseille aux commandants du Front intérieur d’Israël de préparer un plan pour l’évacuation de 4% des habitants des territoires occupés.

« À la fin de l’exercice qui se tiendra le 10 novembre, le Front intérieur organisera d’autres scénarios à Kiryat Shmona afin de simuler une attaque visant les installations où sont stockées les substances dangereuses dans cette ville », ajoute Maariv. 

Le secrétaire général du Hezbollah, Seyyed Hassan Nasrallah, a récemment déclaré, lors d’un discours, que le mouvement disposait de 100 000 forces. 

Read 64 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir