Idlib: le Sultan se dégonfle

Rate this item
(0 votes)
Idlib: le Sultan se dégonfle

Le déploiement des groupes de militaires russes dans le nord de la Syrie a empêché l’armée turque à lancer une offensive.

L'armée turque, qui préparait une offensive contre le nord de la Syrie, a été contrainte de reculer après le déploiement des forces russes tout au long de la ligne de démarcation de l’opération turque, écrit le site d'information russe Avia-pro.

L’armée russe n’a pas encore réagi à ce rapport alors que des sources sur place réaffirment que les drapeaux de la Russie ont été placés au-dessus d’un poste de contrôle dans la ville d’Aïn Issa. 

 

Les mêmes sources ajoutent que ce poste de contrôle appartient aux Forces démocratiques syriennes. 

Ainsi, toute attaque de l'armée turque signifiera une agression directe contre la Russie.Les médias pro-turcs qualifient les actions des Kurdes et de la Russie d’« acte de provocation » contre la Turquie. 

Moscou s'oppose à toute agression turque sur le territoire syrien, ce dont Erdogan a déjà été clairement informé.

Jeudi 21 octobre devant un parterre de journalistes, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a prétendu qu’Ankara aurait recours aux armes lourdes contre le gouvernement de Damas, si nécessaire. 

 

« Nos opérations se poursuivent dans les importantes régions de la Syrie », a déclaré Erdogan dont l’armée est présente en Syrie sans autorisation du gouvernement légal. « Tout compromis est exclu et nous continueront ce que nous faisons en Syrie », a-t-il ajouté. 

« J’ignore actuellement ce que sera la position du régime [Bachar Assad, président syrien, NDLR] mais nous ferons tout ce qui sera nécessaire, notamment à Idlib, et nous réagirons à l'aide de toutes nos armes lourdes. »

Les fanfaronnades du président turc interviennent alors que l’Agence de presse officielle syrienne, SANA, a rapporté, jeudi, que les convois militaires turcs, composés d’armes, de munitions et de matériel logistique, étaient arrivés en Syrie pour soutenir les groupes terroristes opérant à Idlib et dans ses banlieues.

 

Les sources locales ont confié à SANA que 31 véhicules militaires et camions, bourrés de matériel logistique, d’armes et de munitions, étaient arrivés à Idlib via le village de Kafr Latah. 

Read 47 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir